Tag: fleet management

04
Mai

Logiciel de gestion de flotte : l’innovation au service des gestionnaires

Les flottes d’entreprises représentent aujourd’hui plus de 8 millions de véhicules en France. Beaucoup de ces flottes dépassent les 200 véhicules et doivent être gérées, pilotées, optimisées avec soin. L’objectif : réduire les coûts de gestion, de possession et réduire les risques humains et matériels liés à l’exploitation de la flotte.


Pour cela, les responsables de parc disposent de plusieurs solutions. La première est l’externalisation de la gestion. Cette méthode consiste à donner la gestion du parc à un prestataire extérieur. L’entreprise n’est plus réellement maîtresse de son parc et les postes de gestionnaire sont éliminés. La deuxième solution, qui s’oppose à la première est l’internalisation. La gestion du parc auto est réalisée par une équipe de gestionnaires qui dépendent généralement de la direction achat ou de la direction des services généraux. Dans ces conditions, les gestionnaires doivent disposer d’un outil performant facilitant et accélérant la gestion du parc. Cet outil est un logiciel de gestion de parc automobile comme GAC Car Fleet.


Les fonctionnalités indispensables pour les gestionnaires


En premier lieu, un logiciel de gestion de parc doit offrir un inventaire exhaustif de la flotte automobile : véhicules, collaborateurs, entités, centres de coût, poids lourds, engins, équipements,… Ensuite, il doit permettre une gestion quotidienne optimale : gestion des affectations des véhicules, gestion de la maintenance, suivi de la sinistralité, analyse des lois de roulage, alerting,… Et désormais, la gestion des amendes après que l’état a obligé les entreprises à désigner systématiquement leurs collaborateurs ayant commis une infraction.

Gac Technology logiciel de gestion de flotte

En parallèle, pour réduire les coûts liés à l’exploitation, une telle application doit offrir une vision financière pertinente et efficace. Ainsi, on cherchera à trouver des suivis de coûts triés par type de véhicules, centres de coût, fournisseurs,… On cherchera aussi à trouver l’indicateur phare des gestionnaires de parc, le TCO (Total Cost of Ownership) ou encore une gestion de la fiscalité avec des règles fiscales mises à jour.


De nouveaux services tout aussi indispensables


Pour aller plus loin, les éditeurs de solution de gestion de parc rivalisent d’imagination et d’innovation. La solution de GAC Technology donne par exemple la possibilité aux gestionnairesGac Technology interface de commander (le tout sans quitter l’application) des véhicules en location longue durée, des cartes carburant, des télébadges autoroutes… Le logiciel devient un véritable assistant pour le gestionnaire.

Toutes ces fonctionnalités et services ne seraient évidemment rien sans des données fiables et mises à jour. Une solution de gestion doit obligatoirement importer les données fournisseurs de ses clients pour que ces derniers puissent se concentrer uniquement sur les tâches à fortes valeurs ajoutées laissant de côté les taches chronophages.

Articles du même sujet

31
Mar

Le Fleet Manager 2.0 : nouvelles missions et nouveaux enjeux pour l’entreprise

Le rôle du gestionnaire de flottes, ou fleet manager, est en pleine mutation et doit aujourd’hui se renouveler afin de répondre aussi bien à des nouveaux besoins de la part des usagers qu’au phénomène grandissant de numérisation de ses outils.


Un gestionnaire, mais pas que…


Les responsabilités du fleet manager s’étendent progressivement sur plusieurs disciplines complémentaires. Dépassant le simple aspect de gestionnaire de véhicules, celui-ci doit prendre en compte d’autres problématiques dans le cadre de ses missions face aux apports des nouvelles technologies embarquées.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Fleet manager 2.0

Le fleet manager est responsable d’un budget parfois très conséquent pour une entreprise : celui servant à équiper en véhicules ses équipes mais aussi à les entretenir. Aujourd’hui les véhicules de fonction attitrés ne sont qu’une possibilité parmi tant d’autres, et on l’on voit un glissement progressif vers un coût total de possession d’un véhicule vers un coût total de mobilité. Le Fleet Manager devient Mobility Manager.

La prise en compte de l’expérience conducteur gagne donc en importance, largement aidé par des outils technologiques permettant au gestionnaire de flottes de mieux comprendre besoins et habitudes afin de  proposer des services toujours plus adaptés.


Les nouveaux apports du numérique


Big data, technologies embarquées, utilisation du Cloud, applications mobiles : le fleet manager est aussi en pleine transition digitale ! Ce phénomène de numérisation a des conséquences non négligeables et bénéfiques pour toutes les équipes concernées, aussi bien le gestionnaire, les équipes administratives que les usagers.

Réduire les coûts de maintenance grâce aux données collectées

En mettant à disposition des véhicules connectés, géré par exemple par un logiciel d’autopartage tel qu’e-Colibri, le gestionnaire peut surveiller en tant réel l’état de ses véhicules. Il peut ainsi prévoir les maintenances de manière automatique en effectuant des diagnostics de problèmes avant même que cela n’advienne, et ainsi réduire les coûts de réparations dûs à un entretien trop tardif. Les collaborateurs sont ainsi garantis de bénéficier d’un véhicule en état de fonctionnement optimal.

Améliorer l’expérience usager

Agissant comme un véritable conseiller, le gestionnaire fait le lien entre les équipes administratives et les usagers de la flotte. Le flux de données entre le terrain, le véhicule et le bureaux se trouve simplifié et donc plus facile à traiter. Les nouveaux outils mis à disposition, comme les logiciels de réservations en ligne ou même les applications mobiles, permettent d’établir un lien plus direct avec le gestionnaire.

Celui-ci, en collectant des retours d’expérience et en observant les données d’usage de sa flotte, peut attribuer en conséquence des véhicules mieux adaptés aux besoins de chacun. Le véhicule de société peut ainsi laisser la place à un système d’autopartage, contribuant notamment à réduire le taux d’inutilisation des véhicules au sein de la flotte.

Participer à la productivité des équipes

Alors qu’il a été prouvé que les embouteillages peuvent engendrer stress et perte de productivité, le fleet manager 2.0 peut bénéficier des apports de la Big Data et du Cloud afin de proposer aux usagers les meilleurs itinéraires possibles de manière automatisée. Cela peut s’avérer particulièrement utile afin d’aider les équipes commerciales à mieux organiser leurs tournées en comparant leurs données de parcours avec les leads et opportunités se trouvant à proximité, tout en leur faisant éviter les axes les plus encombrés.


Le gestionnaire de flottes participe donc activement à la mise en place du Plan de Déplacement Entreprise et doit réfléchir à différents moyens afin d’améliorer l’usage des véhicules sur son parc. Parmi eux, l’adoption de logiciels de gestion de véhicules en ligne ou encore la mise à disposition d’un service d’autopartage, garant de réduction de coûts, de gain de taux d’utilisation de véhicules ainsi que de réduction de l’empreinte carbone générée par l’entreprise.

Articles du même sujet

18
Août

Le marché du fleet management Européen devrait croître de 27,93% par an sur la période 2015-2019.

C’est en tout cas l’analyse de Technavio publiée le 05 août dernier. Afin de parvenir à une croissance prévisionnelle sur cette période, le cabinet d’étude a pris en considération les revenues générés par la vente de ces systèmes de gestion de flotte connectés, leurs coûts de maintenance et de support ainsi que le nombre d’unités installées.

Nous l’avions évoqué il y’a peu dans notre précédent article, le fleet management devient incontournable. Il se définit comme étant la gestion de l’utilisation et/ou de la maintenance d’un parc de véhicules et englobe généralement la gestion des conducteurs. Il se compose d’une offre portant sur la mise en place d’un hardware, d’une partie software ainsi que de ses technologies de communication. Il fournit une plateforme pour les administrateurs de parcs automobile leur permettant de monitorer l’activité de leur flotte de véhicules. L’utilisation la plus connue de la gestion de flotte est la géolocalisation des véhicules en temps réel.

Articles du même sujet

16
Juil

La gestion de flotte connectée devient incontournable

Le recours à des technologies embarquées au sein des flottes automobiles est maintenant bien connu. A des fins de réduction des coûts (c’est à dire permettant de réelles économies) ou de sécurité des conducteurs, l’emploi des systèmes de gestion de flotte connectés continue son essor et devrait croître dans les années à venir selon la récente étude d’Arval 2015.

L’enquête réalisée auprès de plus de 300 décideurs de flottes d’entreprises de toutes tailles démontre que 40% des sociétés ayant plus de 1000 salariés utilisent d’ores et déjà un système de gestion de flotte connecté. Les raisons d’un tel plébiscite sont nombreuses, mais le rapport apporte quelques éléments de réponse : Réduire les coûts (notamment de carburant), tracking des déplacements, éco-conduite, et une meilleur sécurité au volant.

arval fleet management

Robert Pieczka, directeur marketing chez Arval commente « A mesure que le fleet management devient de plus en plus sophistiqué, les données remontées par l’équipement embarqué dans les véhicules est crucial afin d’optimiser les coûts de déplacements. Il est clair qu’avec l’évolution des technologies, nous verrons de nouvelles applications à la gestion de flotte connectée, notamment sur des véhicules de plus grande taille ».

fleet management infography

Articles du même sujet

04
Juin

La technologie au service du coût total de possession

De plus en plus de véhicules sont équipés d’outils visant à accroître la sécurité et à réduire le coût total de possession (TCO), ce qui permet à terme la réalisation d’économie de carburant, l’optimisation de la maintenance, et le financement de l’utilisation sur route du véhicule. Les données collectées sur le terrain vous dirige aux investissements rentables et aux stratégies pour une flotte efficiente. Les gestionnaires de flotte proposent différentes définitions de ce qu’ils considèrent être une gestion de flotte réussie. Ils se focalisent en effet sur différents indicateurs clés de performance pour optimiser leurs budgets.

De nombreuses organisations conservent leurs véhicules bien au-delà de leur durée de vie économique optimale. Et cela entraine généralement des coûts d’entretien excessifs, des coûts en carburant accrus et une utilisation moindre. « Réduire le coût du cycle de vie d’un véhicule nécessite une stratégie. Les flottes doivent se renouveler pour optimiser les cycles de remplacement. Malheureusement les flottes sont principalement à la recherche d’économies et elles échouent souvent à l’analyse de rentabilisation du financement qui permet de meilleurs cycles de remplacement et un coût total de possession plus faible. » explique Gary Hatfield, vice président de Mercury Associates.

flotte connectée

Un TCO bien maitrisé par la gestion de flotte connectée

Au District School Patchogue-Medford à New York, la Superviseure des transports Carole Sicignano nous dit que l’implantation d’un service de gestion de flotte connecté les ont aidé à dépasser l’objectif de 6700 étudiants transportés dans 113 bus.« Ce nouveau système nous a aidé à améliorer notre efficacité sur route mais aussi notre capacité en termes de places. Dès la première année d’utilisation nous avons pu retirer 7 bus de la circulation. » déclare Madame Sicignano.

Au lycée de la Joliverie, des résultats tout aussi probants : « Depuis que nous utilisons ce système d’autopartage connecté, nous avons optimisé l’usage des véhicules en location longue durée, sans pénaliser la mobilité de nos collaborateurs. Nous avons réduit de 35 % le prix de revient kilométrique correspondant à l’utilisation de ces véhicules ». nous explique Monsieur Bizet, Directeur de l’établissement.

Articles du même sujet