webleads-tracker

5 conseils pour réduire vos coûts de carburant avec la télématique

par | Gestion de flotte, Télématique

Les coûts de carburant représentent jusqu’à 30% des frais associés à la gestion d’une flotte de véhicules. Bien que dépendants des prix du marché, les gestionnaires peuvent aussi compter sur des outils comme la télématique pour les guider vers des pistes d’optimisation réalistes.

1. Étudier la consommation actuelle

Bien que les gestionnaires bénéficient de plus en plus d’outils pour quantifier la consommation de carburant, comme les fameuses cartes dédiées, il reste encore parfois des zones de flou. Ce n’est pas pour rien que les opérateurs d’énergie misent de plus en plus sur l’apport de la télématique pour compléter leurs offres de cartes carburants.

En effet, les boîtiers télématique permettent d’effectuer facilement un parallèle entre la consommation des véhicules et le kilométrage indiqué sur la plateforme. L’objectif principal est de limiter les abus et les saisies kilométriques qui sont souvent erronées.

Et qui enclenche donc des frais supplémentaires de manière non justifiée.  Ce que ne peut pas permettre un suivi depuis un tableau Excel par exemple !

Analyse consommation

Une voiture équipée d’un boîtier télématique c’est la garantie d’obtenir une vue en temps réel sur ces deux paramètres clés de la gestion de parc. Fini le théorique ! Connaître la consommation exacte de son parc, c’est identifier les sources de gâchis et les réduire. Et cela peut se faire de différentes manières.

2. Optimiser les itinéraires et les tournées

Un des premiers axes de réduction de la consommation de carburant est l’optimisation des itinéraires des collaborateurs. On pense tout d’abord tout simplement à l’info-trafic en direct pour éviter les temps à l’arrêt superflus et la surconsommation associée.

Optimisation des tournées

Mais la télématique embarquée donne aussi une vue sur les trajets professionnels des collaborateurs.

Cette géolocalisation, servant à la sécurité du conducteur en cas de problème, peut aussi devenir un outil idéal pour mieux planifier les tournées des salariés.

La télématique peut en effet permettre de planifier les interventions et ainsi de visualiser les tournées des collaborateurs afin d’optimiser celles-ci.

Cette planification permet de réserver les véhicules adaptés pour chaque intervention, et d’attribuer ces interventions aux salariés compétents pour les rendez-vous. Ces derniers auront la possibilité de gérer leurs interventions et auront toutes les informations nécessaires pour le bon déroulé de leurs tournées.

Découvrez notre solution de télématique e-FleetTM  pour suivre l’activité de vos véhicules

3. Sensibiliser à l’éco-conduite et aux meilleurs comportements au volant

Bien sûr, les conducteurs ont un rôle fondamental à jouer sur les coûts de carburant et l’impact écologique de la flotte. Une solution de télématique peut notamment permettre aux gestionnaires d’identifier les comportements dits à risques sur ses véhicules. Cela concerne les accélérations et freinages brusques, ainsi que les virages secs, etc.

En plus d’être dangereux pour le conducteur et les autres usagers de la route, ces comportements sont néfastes en termes de consommation de carburant.

C’est pour cela que la notion d’éco-conduite fait son chemin dans la gestion de flotte d’aujourd’hui.

Il s’agit de sensibiliser les salariés à un meilleur usage des véhicules professionnels, pour une conduite plus durable et sécurisée.

Checklist éco-conduite et bonnes pratiques au volant

Un rappel des bons rapports de vitesse permet aussi une conduite permettant de consommer moins de carburant ! L’éco-conduite permet ainsi de réduire les frais de carburant jusqu’à 15% et garantit un meilleur entretien des véhicules sur le long terme.

Il en est de même concernant les différents équipements du véhicule (climatisation, chauffage, etc.), à utiliser avec parcimonie.

4. Améliorer l’entretien des véhicules pour moins consommer

Une conduite plus fluide et mieux contrôlée a aussi un impact sur l’état général des véhicules. Le coût moyen d’entretien d’une voiture est de 1700 euros/an.

Entretien véhicule

Un véhicule mal entretenu peut provoquer une surconsommation de carburant allant jusqu’à 25%.

Ici aussi, la télématique est un atout indéniable dans la gestion de flotte automobile pour mieux planifier les entretiens et maintenances des véhicules.

Les remontées de kilométrage ainsi que les différentes alertes paramétrables (moteur, batterie, etc.) permettent aux gestionnaires d’anticiper les interventions. Et donc de réduire les frais imprévus en cas de panne subite !

Du côté des frais de carburant, un bon entretien est aussi indispensable pour mettre toutes les chances de con côté. Par exemple, des pneumatiques sous-gonflés peuvent entraîner une consommation supplémentaire de carburant (entre 2 et 10%) afin de compenser le déficit de pression !

5. Analyser le kilométrage pour accélérer le verdissement de sa flotte

Face à la hausse des prix carburant mais aussi de règlementations comme la LOM, l’électrification des flottes est une problématique croissante. Et la télématique a un rôle indéniable dans ce verdissement des parcs.

En effet, il ne s’agit pas de basculer un parc en 100% électrique, mais une fois de plus d’analyser au mieux les usages de son parc. Cette analyse, notamment du kilométrage moyen et de la typologie des trajets (urbains, péri-urbains, ruraux) permettent d’identifier les véhicules les plus susceptibles d’être basculés vers des véhicules à faibles émissions.

Cette électrification implique un investissement financier de départ plus important, mais qui est compensé par la suite par des frais d’énergie et d’entretien moins élevés (-25% pour l’entretien).

Verdissement de flotte automobile

Attention néanmoins : si vous optez pour des PHEV (véhicule hybride rechargeable) vous devez vous assurer de mettre à disposition un système de recharge adéquat et de sensibiliser vos collaborateurs à l’usage de l’électrique. En effet, un véhicule hybride utilisé uniquement en mode thermique consomme beaucoup plus qu’un véhicule 100% thermique ! Il s’agit d’inculquer des bonnes pratiques aux collaborateurs dès la mise à disposition des véhicules.

Et si on faisait sans carburant ?

Et pourquoi pas proposer des alternatives douces à vos collaborateurs dont les déplacements dépassent rarement les 5 kilomètres ? Une voiture consomme en effet 30% à 35% de carburant en plus sur les deux premiers kilomètres du trajet ! C’est là que l’introduction du vélo ou l’aide financière aux transports en commun peut s’avérer intéressante pour faire des économies de carburant et agir positivement sur l’empreinte environnementale de votre structure !

Laura Didelot

Laura Didelot

Auteur

Marketing Manager chez Mobility Tech Green. À l'écoute des évolutions du marché de la mobilité professionnelle pour vous proposer toujours plus de contenus !🕵️‍♀️💡

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Nos derniers articles

Parc automobile hospitalier : quelle optimisation possible ?

Parc automobile hospitalier : quelle optimisation possible ?

Pour les acteurs du secteur de la santé, la rationalisation des ressources est primordiale. Et concernant les flottes de véhicules, un vent de changement se fait sentir depuis maintenant plusieurs années. L’objectif principal ? Réaliser des économies sur un budget...

lire plus

À découvrir aussi

Share This

Cet article vous a plu ?

Partagez-le avec votre entourage !