Notre Blog sur l’autopartage

21
Mar

Autopartage et vélopartage en Chine : vers une mobilité plus durable et flexible

Développement accéléré de l’urbanisme vert, mesures gouvernementales pour réduire la pollution de l’air, regard tourné vers les énergies renouvelables : autant d’initiatives qui annoncent une période favorable au dynamisme des modes de mobilité alternative en Chine. 


L’autopartage : une solution pour fluidifier le trafic urbain chinois ?


Selon une étude de Stategy&, une succursale de PricewaterhouseCoopers, le nombre de véhicule en autopartage en Chine devrait atteindre 170 000 en 2020. Ce chiffre représente une croissance annuelle de 50% par rapport au 30 000 voitures en activité début 2016. Cette augmentation rentre en écho avec la curiosité des automobilistes chinois vis à vis de ces nouveaux services de mobilité.

L’autopartage en Chine gagne du terrain et séduit pour plusieurs raisons. D’une part pour son potentiel d’amélioration du trafic dans des centres urbains saturés, particulièrement dans les grandes métropoles. D’autre part en se présentant comme une solution au quotat limité de plaques d’immatriculation autorisées à circuler dans les grandes villes chinoises. Une étude réalisée en 2016 par le Centre D’information d’Etat chinois calcule qu’une voiture partagée pourrait en effet remplacer 13 ventes de véhicules.

Le service d’autopartage Car2Go dans la ville de Chongqing

Un marché au très grand potentiel

Un rapport du Ministère des données publiques de sécurité montre que 310 millions d’habitants détiennent un permis de conduire, or le nombre de voitures circulant est de 194 millions. « En un sens, toutes ces personnes ne possédant pas de voiture représentent des clients potentiels pour les services d’autopartage », pointe Bill Peng, un des partenaires de Strategy&.

Selon le rapport de Strategy& partager une voiture, qu’elle soit neuve ou d’occasion, est donc plus économique si l’utilisateur parcourt moins de 5600 kilomètres par an. De plus, la compétition tarifaire est telle que le prix moyen d’un service d’autopartage est de 30 yuan soit à peu près de 4 euros. « La compétition sera d’autant plus féroce d’ici deux ans alors que les services d’autopartage se déploieront progressivement dans des villes plus petites, et que le segment du marché, après son lot de fusions et d’acquisitions, sera dominé par 3 ou 4 compagnies. », conclut Peng.

Véhicule en autopartage du fournisseur Gofun Chuxing

Miser sur les nouvelles énergies et sur l’électrique pour une mobilité plus écologique


Les efforts actuels du gouvernement chinois en matière de transports durables et verts représentent également un levier non négligeable pour l’autopartage dans le pays, grâce à la mise en place progressive de parkings dédiés ainsi que de bornes de recharge. 95% des véhicules partagés fonctionnent aujourd’hui grâce à de nouvelles énergies, et le nombre de flottes émettant peu ou aucunes émissions de carbone devrait augmenter chaque année de 50% dans les cinq années à venir.

Ce dynamisme est indéniablement soutenu par une urbanisation rapide, un usage d’internet grandissant ainsi qu’un nombre très conséquent de nouveaux détenteurs de permis. Un des acteurs du marché, Ezzy, possède par exemple une flotte d’à peu près 500 voitures électriques, que les utilisateurs peuvent déposer dans n’importe quel parking à Pékin.

L’autopartage pour convertir à l’électrique

Le modèle de l’autopartage agit ainsi comme un véritable prescripteur afin d’inscrire durablement les véhicules électriques au cœur de l’économie automobile chinoise : la Chine a ainsi vendu 507 000 véhicules électriques en 2016, ce qui en fait le marché le plus important au niveau mondial. Une des initiatives marquantes est le remplacement des taxis de Pékin par des véhicules électriques, soit une flotte de près de 70 000 véhicules.

L’un des enjeux majeurs réside au niveau des infrastructures de stationnement et de recharges mentionnées plus haut : elles sont en effet encore trop peu développées, face à la croissance soudaine des services d’autopartage. Résoudre ce problème essentiel permettrait de garantir des trajets plus longs en toute sérénité et donc l’adoption des services par une nouvelle catégorie d’usagers, se tournant à l’heure actuelle vers des services de véhicules de tourisme avec chauffeur tels que Didi Chuxing.

Le partage se fait aussi à deux roues !


Bien que le système de transport public en Chine est aujourd’hui meilleur que jamais mieux gérer le trafic en heure de point reste une priorité. C’est là que rentre en jeu les services de vélopartage, se multipliant au sein des grandes métropoles depuis quelques années. Ce moyen de déplacement, véritablement complémentaire à l’autopartage, permet à la fois d’alléger les derniers kilomètres des trajets quotidiens et de participer à l’amélioration de la qualité de l’air.

Système d’ouverture des vélos partagés Ofo

Selon Dai Wei, le fondateur de la compagnie Ofo, près de 400 millions de vélos circulent à l’heure actuelle à travers le pays. Déployé pour la première fois sur le campus de l’Université de Pékin en septembre 2015 le service a été un succès immédiat. « Nous avons aujourd’hui 15 millions d’utilisateurs dans 40 villes, avec plus de 200 millions de trajets effectués. Nous comptons avoir 20 millions de vélos dans les rues cette année dans pas moins de 200 villes », explique Dai. L’usage est des plus simples. En effet, il suffit de scanner un QR code présent sur le vélo ou de rentrer un code grâce à son smartphone et l’utilisateur peut ensuite utiliser le deux roues immédiatement.

L’usage du vélo se réinvente
Mobike bike sharing

Des utilisateurs sur les vélos Mobike

Les déplacements quotidiens à vélos en Chine ne sont pas nouveaux. Le deux roues est depuis longtemps un moyen de transport traditionnel de la classe ouvrière, mais les services de vélopartage remettent celui-ci au goût du jour en y intégrant nouvelles technologies et préoccupations environnementales. Le vélo 2.0 n’a pas fini de faire parler de lui !

Selon BigData-Research, près de 19 millions de personnes ont utilisés des vélos partagés en 2016, et ce nombre devrait atteindre 50 millions d’ici fin 2017 ! Ofo est le plus gros fournisseur avec ses 800 000 vélos jaunes à travers le pays, suivi par Mobike (600 000 vélos). Preuve supplémentaire de ce succès : Ofo a levé début mars près 450 millions de dollars et Mobike 215 millions de dollars en janvier. L’un des cœurs de cible sont les étudiants et les jeunes actifs, beaucoup de stations étant présentes sur les différents campus des grandes villes.

bike sharing china gif

Aujourd’hui les compagnies chinoises de vélopartage ont les yeux rivés vers l’international : Ofo se dirige vers Singapour, Londres et la Silicon Valley. De son côté la start-up Bluegogo s’est installé en janvier dernier à San Francisco. Le potentiel est important : selon le cabinet de consultation Roland Berger le marché pourrait générer jusqu’à 5,3 milliards d’euros d’ici 2020.

Photographies de couverture : Ofo et Evcard

Articles du même sujet

16
Mar

Mobility Tech Green aux Rencontres Flotauto 2017

Mobility Tech Green vous a donné rendez-vous le 9 mars dernier aux Rencontres Flotauto, organisées par le magazine Flottes Automobiles pour la sixième année. Retour sur cette édition riche en découvertes et en rencontres ! 


Présente sur le stand numéro 212, l’équipe commerciale et marketing de Mobility Tech Green a pu présenté la solution e-Colibri mais également notre dernière offre Who Drives à des visiteurs à la recherche de solutions de mobilité innovantes pour leurs entreprises.

Ce salon est également l’opportunité de retrouver nos clients et partenaires dans une ambiance conviviale afin d’échanger sur l’état actuel et les évolutions possibles de leur service d’autopartage.

Nous vous proposons un retour en images sur ce rendez-vous, avec un aperçu de l’ambiance du salon, de notre stand ainsi que plusieurs témoignages recueillis auprès de nos partenaires tels que Bemobi, Assystem, Orange ou Gac Technology.

Articles du même sujet

16
Mar

Mobility Tech Green vous donne rendez-vous au Salon des Achats en partenariat avec Bemobi

L’équipe de Mobility Tech Green sera présente les 28, 29 et 30 Mars 2017 au Salon des Achats hors production et de l’Environnement de travail en partenariat avec Bemobi, groupe de La Poste dédié à la mobilité durable. 


Durant ces trois jours de salon Porte de Versailles, ce sont  toutes les Directions Achat, les Directions Environnement de Travail, Facility Managers, Directions Immobilier et Property Managers qui sont conviés à se retrouver pour échanger sur les dynamiques et problématiques actuelles de l’environnement de travail  et découvrir les évolutions de demain.

Un contenu riche et complet, autour de tables rondes et conférences qui aborderont des thèmes tels que la mondialisation, l’économie circulaire ou encore la présentation des nouvelles réglementations en vigueur afin de promouvoir le développement durable et responsable en entreprise.

Ce salon sera ainsi l’occasion parfaite pour Mobility Tech Green et Bemobi de présenter de manière conjointe la solution d’autopartage e-Colibri. Cette dernière se présente en effet comme un compagnon idéal afin d’accompagner les entreprises et collectivités dans leur mise en place d’un plan de déplacement amélioré et ainsi assurer une mobilité plus performante, économique mais aussi écologique et garantir un meilleur cadre de travail aux collaborateurs.

Articles du même sujet

23
Fév

Who Drives : l’identifiant conducteur simple et efficace

Afin de répondre à de nouvelles exigences suite au vote de la loi du 12 Octobre 2016, qui impose aux employeurs l’obligation de dénoncer les infractions routières commises par leurs salariés au volant des véhicules de la société, Mobility Tech Green a imaginé l’offre Who Drives, une solution inédite automatisant l’identification de conducteurs de véhicules non attitrés.

Communiquer les infractions de ses employés aux volants des véhicules d’entreprises non identifiés s’avère toujours être un processus long et fastidieux pour les gestionnaires de flottes, avec une administration des amendes souvent peu facilitée.

La gestion des amendes en chiffres

Depuis le 1er janvier 2017, les entreprises ont en effet l’obligation d’indiquer par lettre recommandée avec accusé de réception ou via procédure dématérialisée, le tout dans un délai de 45 jours l’identité et l’adresse du conducteur.

En moyenne un parc de 250 véhicules comptabilise près de 50 amendes par mois. Le traitement de chacune d’entre elle prend en moyenne 10 minutes, soit 8 heures de travail par mois.  Selon LeasePlan cela pourrait s’additionner à 27 jours de travail par an afin de traiter ce flux pour une flotte de 400 véhicules. Pour ALD le coût de gestion interne des amendes peut en effet dépasser les 15 euros par PV et peut nécessiter un collaborateur à plein temps. Les loueurs sont connectés à l’agence nationale de traitement automatisé des infractions mais il est aujourd’hui impossible d’identifier le conducteur sans véhicule attitré.

C’est en partant de ce constat et surtout de ce besoin devenu aujourd’hui une obligation légale que Mobility Tech Green propose sa nouvelle offre Who Drives. Une démarche simplifiée aussi bien du côté de l’utilisateur que de l’administrateur avec des interfaces ergonomiques et pratiques.

Articles du même sujet

23
Fév

Mobility Tech Green lève 5 millions d’euros et accélère son développement

L’année 2017 commence en beauté pour Mobility Tech Green : l’entreprise annonce une levée de fonds de 5 millions d’euros auprès de Financière Fonds Privés. Le début d’une nouvelle étape majeure pour notre développement, nous permettant à la fois de poursuivre notre croissance et de renforcer nos investissements.

Avec aujourd’hui 1500 véhicules équipés de notre solution e-Colibri et plus de 30 000 utilisateurs en Europe, Mobility Tech Green a prouvé son fort potentiel sur le marché de l’autopartage B2B en Europe. L’entreprise a désormais les yeux tournés vers le marché global de la mobilité d’entreprise, portée par ses ambitions et cette levée de fonds capitale. C’est dans ce secteur en plein essor de l’autopartage que Mobility Tech Green entend donc apporter son expertise pour accompagner vos déplacements.

Les atouts mobility tech green

La valeur ajoutée de Mobility Tech Green se compose de 3 éléments primordiaux :

L’expérience

Aujourd’hui nous disposons d’une offre qui est le fruit de 10 années d’évolution. L’expérience utilisateur est en constante évolution et l’ergonomie de la plateforme ne cesse d’apprendre de ces interactions homme-machine. Mobility Tech Green connaît les bonnes recettes et les ingrédients d’un service d’autopartage réussi.

Le développement spécifique

Un autre aspect différenciant réside dans notre savoir-faire technique. Mobility Tech Green est capable de proposer pour chaque client, une expérience de mobilité différente en fonction de ses besoins. L’application mobile en est un excellent exemple.

Notre accompagnement

Le cœur de l’entreprise ne réside pas seulement dans sa technologie embarquée ni dans son système d’information. C’est aussi notre capacité à traiter l’ensemble de ces flux de données générés par les parcs automobile, et de les traduire par des préconisations et un accompagnement de tous les instants.

Une équipe renforcée pour un déploiement international

L’arrivée de Samia, notre nouvelle Directrice du développement international, signe le début pour Mobility Tech Green d’une forte démarche de développement sur le marché européen, avec en particulier une ambition d’intégrer les marchés anglais et italien, en y apportant notre savoir-faire et nos solutions technologiques tout en s’adaptant à des besoins différents.

Le suivi client reste toujours l’une de nos priorités, avec un renforcement notable de l’équipe administrative, commerciale ainsi que du pôle marketing afin d’offrir des services toujours plus performants et personnalisés.

Une volonté d’indépendance

En choisissant un fond d’investissement privé, Mobility Tech Green mise sur une volonté de conserver une réelle indépendance sur son marché afin de pouvoir proposer une solution agnostique permettant l’intégration de ses produits sur n’importe quelle typologie de parcs automobiles. Un atout expliquant le fait qu’aujourd’hui Mobility Tech Green équipe les trois plus grandes flottes de France.

Articles du même sujet

16
Fév

Nous recrutons un développeur informatique Back end / front end

Dans le cadre de son développement, Mobility Tech Green recrute un développeur informatique. Rattaché(e) à la Direction technique, le développeur évolue sur des prestations de développement de systèmes informatiques liés à la mobilité en mode web et mobile : autopartage, gestion de flotte, plate-forme de mobilité. Sous la tutelle d’un chef de projet, le Développeur Informatique H/F participe à l’élaboration, à la conception, et au développement des projets informatiques de l’entreprise.

Le Développeur H/F contribue également au maintien et à l’enrichissement des applications déjà en service.
Il interviendra dans le déploiement des solutions (existantes et/ou à créer) ainsi qu’à la formation des utilisateurs.
Il devra être force de proposition afin d’améliorer les performances de l’entreprise.

avantages autopartage

Profil recherché

Compétences requises :
De formation Bac +4 minimum en développement informatique, une connaissance des technologies Microsoft en environnement web (ASP.Net, VB.Net, C#, Xamarin, HTML, CSS, JavaScript…), la maîtrise de la conception de base de données, et la connaissance du langage SQL sont requis pour le poste.

Qualités requises :
Autonomie, esprit d’initiative, rigueur et qualité dans les développements seront des atouts majeurs. L’aptitude à travailler en équipe et le goût pour les nouvelles technologies sont également souhaités.

Environnement / mobilité :
Le Développeur Informatique H/F travaille au siège de la société à Rennes avec possibilité de déplacement chez les clients, les partenaires.

Contrat : CDI. Date de début : maintenant.

Informations complémentaires

Salaire : Selon profil.

Comment postuler : par email : communication@mobilitytechgreen.com sous la référence DV08

Articles du même sujet

03
Fév

Découvrez le livre blanc Mobility Tech Green

Mobility Tech Green vous présente son livre blanc, désormais accessible en ligne ! Retrouvez toutes les informations sur les tendances de l’autopartage B2B, à travers un regard objectif sur le marché et son évolution à venir, afin de déterminer la manière la plus adaptée pour l’implémenter dans votre entreprise. Suivez le guide.


 

 Les 7 points clés

De la définition même du terme autopartage B2B à des études de cas précises, ce livre blanc vous donne toutes les clés en main pour déterminer quel sera votre autopartage.

Définition et enjeux de l’autopartage B2B

Qu’est-ce que l’autopartage  ? Très simplement c’est un système dans lequel un groupe d’individus ayant souscrit un abonnement utilisent un parc de véhicules accessibles en libre service. Exit le véhicule de fonction personnel et bonjour la voiture à la demande  ! Cela résulte en un partage plus équilibré des frais d’entretien ainsi qu’une meilleure fluidité sur les trajets. Parmi les utilisateurs, les entreprises sont particulièrement intéressées aussi bien par la réduction du CTP (Coût Total de Possession) de leur flotte que par la gestion optimisée de leurs véhicules grâce aux nouvelles technologies.

Les chiffres clés

12 millions de membres à travers le monde d’ici 2020  : un chiffre qui donné une idée du dynamisme du marché de l’autopartage, qui devrait connaître une croissance fulgurante de près de 40% par an durant les prochaines années. Déjà très utilisé aux Etats-Unis et dans les pays de l’est depuis plusieurs décennies, c’est aujourd’hui le marché européen qui est en plein essor. Le nombre d’entreprises européennes ayant un service d’autopartage interne devrait passer de 200 en 2013 à 4000 d’ici 2020, soit d’à peu près 2000 véhicules à plus de 100 000.

Un atout quadruple bénéfice

L’autopartage pour entreprises et collectivités représente une véritable réponse à plusieurs enjeux :

  1. Des économies significatives sur le budget flotte automobile.
  2. Une amélioration de l’accessibilité aux services de mobilité grâce à des véhicules en libre-service.
  3. Une utilisation double des véhicules d’entreprises grâce à la mise en place d’une formule pro/perso offrant la possibilité de louer les véhicules le soir et le week-end.
  4. Une participation à la réduction de l’empreinte carbone de son entreprise dans le cadre d’une politique RSE.

Une approche multimodale à interface unique

Alors que les parcs automobiles sont de plus en plus importants, les outils de gestion papiers ou numériques ne suffisent plus à assurer les besoins des responsables de flottes. Après les plate-formes logicielles spécialisées, place au multimodal  ! Le but étant de penser la mobilité d’entreprise de manière globale, en permettant aux employé.es d’utiliser différents modes de transport tout en ayant l’assurance d’être facturé via une plateforme unique.

L’espace partagé  : Quand les mobilités d’entreprises et personnelles convergent

Urbanisation et connectivité accrues ont changé notre manière d’appréhender notre mobilité personnelle au quotidien et, indirectement, notre mobilité professionnelle. Ainsi le marché B2B fait face aux mêmes problématiques que le marché B2C, avec en point principal la remise en cause de la possession de véhicules dédiés à des employés en particulier.

Quelles conséquences pour les salariés ?

Les pratiques de consommation collaborative investissent donc la sphère du travail, à travers le partage d’espaces et aujourd’hui de véhicules. Certains obstacles persistent encore, notamment une perception du service d’autopartage parfois considéré, à tort, comme contraignant. Mobility Tech Green vous invite à lire son étude réalisée en partenariat avec le LOUSTIC (Laboratoire d’observation des usages des technologies de l’information et de la communication) présente dans le Livre Blanc pour en apprendre plus sur ce sujet.

Un regard sur le futur avec la voiture autonome

Un nouveau schéma de mobilité pourrait encore changer la donne : l’autopartage de voitures autonomes. Après l’étape actuelle des véhicules connectés, c’est en effet l’autonomie qui fait rêver les constructeurs, promettant une amélioration de la sécurité sur les routes, des centre-villes moins congestionnés et une optimisation des réservations grâce à des véhicules intelligents. Tout cela participant davantage encore à l’obsolescence du véhicule personnel.


Un véhicule non partagé est à l’arrêt en moyenne 95% de son temps. Une raison de taille pour les entreprises et collectivités de se tourner vers de nouvelles solutions, apportant des bénéfices économiques, ergonomiques et écologiques.

 

Articles du même sujet

02
Fév

Nous recrutons notre assistant commercial

Dans le cadre de son développement, Mobility Tech Green recrute un(e) assistant(e) commercial(e). Rattaché(e) à la Direction Commerciale, L’assistant(e) commercial(e) participe à la mise en œuvre de la stratégie commerciale de l’entreprise, et assiste l’équipe des commerciaux dans leurs tâches quotidiennes.

Définition du poste :

Les principales fonctions dévolues à l’assistant(e) commercial(e) sont les suivantes :

  • Identification et validation des leads entrants
  • Gestion des informations à destination des prospects
  • Rédaction d’offres commerciales
  • Relance des offres clients
  • Suivi des dossiers clients
  • Réalisation et envoi des devis, bons de commande.
  • Réponses aux appels d’offres publics
  • Réponses aux consultations et appels d’offres privés
  • Prospection téléphonique
  • Prise de rendez-vous téléphonique
  • Transmission et relecture des contrats clients
  • Coordination avec les différents services de l’entreprise
  • Suivi et mise à jour de la base de données « clients » et « prospects »

avantages autopartage

Votre profil :

  • De formation Bac+2/4.
  • Vous êtes organisé(e), dynamique et avez une bonne expression orale et écrite.
  • Vous maîtrisez langlais
  • Vous maîtrisez les outils bureautiques, et êtes ouvert aux nouveaux logiciels
  • Vous avez un esprit curieux et créatif

Posté basé à Rennes

Type de poste : CDI – 35h

Prise de poste : Maintenant

Expérience : minimum 2 années

Rémunération : en fonction du profil

Envoyez vos CV + lettre de motivation à communication@mobilitytechgreen.com Référence : AMC3

 

Articles du même sujet

27
Jan

Webinar dédié à l’audit énergétique obligatoire avec Bemobi

Notre prochain webinar sera consacré à l’audit énergétique obligatoire : Comment l’autopartage peut répondre à votre problématique ? En partenariat avec Bemobi.fr, cette conférence en ligne vous permettra de pouvoir comprendre comment :

  • Mettre en place un audit énergétique obligatoire
  • Organiser l’étude avec un partenaire certifié
  • Voir en quoi l’autopartage permet la réduction des coûts et de l’empreinte carbone

Enfin, une séance de questions / réponses sera organisée à la fin de la conférence afin que vous puissiez poser vos questions aux bons interlocuteurs.


Rendez-vous le 07 mars 2017 à 10h !

Inscrivez-vous !


Articles du même sujet

23
Jan

Mobility Tech Green présente sa calculatrice de coûts !

Envie de visualiser simplement combien d’économies votre entreprise peut réaliser sur son budget mobilité ? Mobility Tech Green vous propose dès maintenant un nouvel outil gratuit et accessible en ligne : le Cost Calculator. 


 

Qu’est-ce que le Cost Calculator ?

Vous désirez réduire le coût de votre flotte automobile tout en garantissant à vos collaborateurs la même qualité de service lors de leurs déplacements ? L’autopartage vous semble être une alternative intéressante dans le cadre de votre mobilité d’entreprise ?

Le Cost Calculator vous permet dès aujourd’hui de visualiser en seulement quelques clics la réduction de budget flotte possible grâce à l’utilisation de notre solution e-Colibri ! Rentrez seulement quelques données  générales concernant votre flotte automobile et notre calculatrice vous présente :

  • De combien votre budget déplacement peut être réduit
  • Le nouveau coût de votre budget flotte automobile avec l’autopartage
  • La visualisation simple et efficace du ROI

Articles du même sujet