webleads-tracker

De l’importance de la donnée : comment la data s’invite dans la gestion de flotte

par | Fleet management

L’analyse de données est de plus en plus présente dans la mobilité professionnelle. Et répond à de plus en plus d’enjeux pour les entreprises et collectivités, avec un contexte règlementaire plus exigeant et de nouveaux usages. Mais quel est l’intérêt pour les professionnels de s’emparer du sujet de la donnée ? Et surtout, comment ne pas se laisser dépasser par celle-ci ? On fait le point !

Données & gestion de flotte : un duo indispensable

Mieux comprendre sa flotte pour mieux la gérer

Le but premier est simple. Il s’agit d’avoir toutes les cartes en main pour mieux comprendre l’usage de sa flotte au quotidien. Et ainsi la gérer de manière plus efficace et gagner en performance.

La télématique automobile s’est notamment imposée ces dernières années dans les flottes d’entreprises aux volumes importants. Que cela soit par l’installation de boîtiers tiers ou l’utilisation des boîtiers constructeurs (obligatoire depuis le 1er janvier 2018 sur les nouveaux modèles de véhicules), la donnée véhicule est reine. Kilométrage, consommation de carburant, niveau d’huile, etc. Autant de données permettant aux gestionnaires de mieux contrôler l’état de sa flotte et d’optimiser sa logistique.

Cela peut également lui permettre d’identifier des comportements à risque ou un mauvais usage des véhicules. Les solutions d’éco-conduite ont notamment fleuri ces dernières années. Celles-ci permettent aux gestionnaires de mieux gérer la consommation de carburant et l’impact environnemental de leurs flottes. Et cette quantification des émissions de Co2 est encore plus essentielle avec les quotas de verdissement de flotte exigés par la LOM.

« Beaucoup de services et d’agents sont mutualisés, tous ont accès aux mêmes véhicules dans l’Agglomération. Nous voulions donc pouvoir travailler avec des reportings statistiques, des tableaux de bord, et de multiples indicateurs afin de pouvoir analyser ces données selon nos besoins, en toute autonomie. »

Guillaume Bois-Madec, responsable du parc automobile de la ville de Saint-Nazaire

D’autres types de services apportent également des données complémentaires, et précieuses, aux gestionnaires. C’est le cas par exemple des services d’autopartage. En effet, l’autopartage connecté permet de remonter de données techniques (kilométrage, taux de batterie, de carburant etc.). Mais pas que ! Ce mode partagé permet également d’obtenir des données d’usages des véhicules bien plus précises. Et peut devenir un précieux allié pour le gestionnaire de flotte !

La donnée chez Mobility Tech Green

Tableau de bord statistiques

C’est bien pour cela que la donnée, aussi bien pour sa récolte que pour son analyse, a toujours été un axe primordial dans notre solution e-Colibri™.

C’est là tout l’enjeu du module statistiques que nous avons développé. Un espace pour visualiser toutes les données compilées par le système d’autopartage. Et pouvoir aussi les filtrer selon ses besoins et les croiser à travers des exports complets !

En 2018, ce travail d’analyse et d’aide à la décision s’est encore renforcé avec l’arrivée d’Abdessamad dans notre équipe. Le pôle Data Science est né ! Une expertise complémentaire, aujourd’hui pilotée par deux salariés, Abdessamad et Nolwenn, ainsi qu’Alexis, qui nous a rejoint sur ces sujets en tant qu’alternant. Mais alors quel est le rôle de ce pôle au sein de l’entreprise ? Il est à la fois transverse et stratégique.

Sa mission principale consiste à exploiter les données à disposition afin d’en tirer le maximum d’informations utiles et pertinentes. Ces dernières permettront de proposer un véritable outil d’aide à la décision. L’objectif commun à tous leurs projets est le suivant : une meilleure lisibilité des données pour nos clients. Et aussi en interne, entre les équipes, afin de mieux comprendre les enjeux de nos utilisateurs !

Pour cela le pôle Data Science effectue un travail en étapes :

  • Une compréhension du métier client : une phase indispensable afin de détecter les indicateurs à valeur ajoutée pour nos clients. Mais aussi acquérir une force de conseil plus développée quant à de nouvelles applications.
  • L’acquisition des données : chez nous cela passe par notre outil e-ColibriTM, qui centralise les données d’usage du service d’autopartage. C’est ensuite au pôle de transformer ces données brutes en véritable diamants visuels !
  • La visualisation de ces données : car oui, des données brutes, c’est bien beau. Mais le travail de visualisation et de vulgarisation est le véritable nerf de guerre. Car l’utilisateur final est bien le gestionnaire, qui doit pouvoir naviguer dans les eaux de la donnée en toute quiétude.
  • Le reporting : c’est proposer aux clients de s’approprier les résultats d’analyse, et de les utiliser afin d’améliorer la prise de décision. Chez Mobility Tech Green cela passe par notre tableau de bord, récapitulant des indicateurs clés, par notre module statistiques mais aussi par la réalisation de reportings statistiques spécifiques, à la demande de nos clients.
Data Scientist

Fiche informative sur les missions du data Analyst © DataScientest 

Ce travail d’analyse constant permet d’alimenter la stratégie d’innovation globale de l’entreprise (d’où le rôle transverse et stratégique 😉 ). Le tout en nous adaptant aux enjeux et usages concrets de nos clients et en faisant évoluer le produit dans le bon sens !

La donnée au service du gestionnaire de flotte

Alors concrètement, autour de quels types de données notre équipe travaille-t-elle ? Et à quoi servent t-elles ?  Comment peuvent-elles accompagner les gestionnaires de flotte dans leur travail ? On vous dit tout !

Calibrer la composition & la dimension du parc

Ici le but principal est d’aider le gestionnaire de flotte à mieux comprendre la composition de sa flotte à travers l’étude croisée de différentes données :

  • Le nombre de réservations par modèle de véhicule et le taux d’utilisation : cela permet d’identifier les véhicules plébiscités par les salariés (et donc garantir la loi de roulage). Ou dans le cas contraire, constater qu’un modèle n’est jamais réservé et donc pouvoir le remplacer ou le supprimer.
  • La durée d’anticipation par modèle et les recherches non abouties : si vos collaborateurs se ruent, 3 mois à l’avance, pour réserver un véhicule c’est soit que ce modèle a de l’avenir, soit que votre parc est sous-dimensionné ! Il en est de même pour les recherches non abouties, symptomatiques d’une offre non adaptée à la demande.
  • Le taux de saturation : attention, alerte saturation ! Le taux de saturation désigne le pourcentage de véhicules réservés simultanément. Si un certain seuil est dépassé, alors la demande de vos collaborateurs ne pourra pas être garantie. C’est notamment pour cela que nous avons développé un outil permettant de prédire (grâce à une Intelligence Artificielle) jusqu’à j+7, le taux de saturation des parkings chez nos clients. Et ainsi mieux répartir les véhicules entre les sites si besoin !
  • La distance des trajets parcourus : avec les nouvelles règlementations autour des véhicules à faibles émissions et des mobilités alternatives, cet indicateur est de plus en plus important. Il permet en effet de prendre en compte la distance moyenne des trajets parcourus afin de justifier (ou non !) le passage d’un véhicule thermique en électrique (par exemple). Il peut aussi permettre à la structure d’envisager d’autres modes de mobilité dans son offre à destination des employés.

Pour Abdessamad, les gros sujets de demain au sein du pôle seront « l’électrification et la multimodalité ». Ou comment adapter sa flotte face aux nouveaux usages et aux besoins réels. Et ça tombe bien, on va en parler tout de suite !

Notre solution e-Fleet

La donnée au service de votre mobilité : découvrez notre solution e-Fleet™

Adapter l’offre aux besoins réels

Avec le débat autour des quotas de l’électrification des flottes, et les nouveaux usages s’invitant en entreprise, la question de répondre aux besoins réels est plus que jamais importante. L’analyse de données permet de relever les prochains challenges, sans oublier malgré tout la priorité absolue : garantir une mobilité optimale aux collaborateurs. Il ne s’agit pas de basculer l’ensemble du parc en électrique, tout de suite, si les déplacements ne peuvent ensuite être garantis (pour les longs trajets par exemple).

Il en est de même pour l’introduction de vélos et de micro-mobilités, qui doivent faire l’objet d’une étude en amont afin d’être à la fois une réponse viable pour les employés mais aussi un investissement pertinent pour l’entreprise !

Les données que nous avons évoquées plus haut permettent notamment de détecter des tendances d’usage et d’orienter sa Car Policy. Elles sont complétées par des données concernant les horaires de départ, ou encore les retards de rendu de véhicules. Cela permet au gestionnaire d’optimiser sa flotte mais aussi de pouvoir sensibiliser, si besoin, les collaborateurs à de meilleures pratiques. Parmi elles, l’éco-conduite, qui rentre en parfaite adéquation avec les mesures actuelles de réduction d’empreinte carbone.

Ainsi la donnée a beaucoup à apporter aux gestionnaires, et notre équipe de data science l’a bien compris ! Les possibilités sont immenses, et aujourd’hui comme demain la problématique restera l’analyse de ces données pour en faire de vrais outils d’aide à la décision.

Et demain ?

Des données pour épauler, pas pour surcharger

En effet, il s’agit maintenant d’accompagner les utilisateurs dans la traduction de ces données afin de pouvoir, pourquoi pas, aller dans de la gestion prédictive dans leurs flottes. Et surtout anticiper les changements de demain, en termes règlementaires et environnementaux.

Pour ce faire, ces remontées de données doivent s’accompagner d’une aide à la prise de décision, d’une force de conseil.

Alexandre Fournier

“Avec le contexte actuel, de nombreuses entreprises nous ont contacté afin d’être accompagnées dans leurs transitions énergétiques et numériques. Cela fait plusieurs années maintenant que nous sommes capables de fournir des préconisations grâce aux données récoltées avec notre système d’autopartage. Nous allons maintenant plus loin dans cet accompagnement, et notamment sur la mise en conformité LOM avec notre solution e-Fleet™.”

Alexandre Fournier, directeur Marketing & Communication chez Mobility Tech Green

Laura Didelot

Laura Didelot

Auteur

Marketing Manager chez Mobility Tech Green. À l'écoute des évolutions du marché de la mobilité professionnelle pour vous proposer toujours plus de contenus !🕵️‍♀️💡

Envie de recevoir nos articles directement dans votre boîte de réception ?

Inscrivez-vous à notre newsletter ! ✉️

0 commentaires

Nos derniers articles

À découvrir aussi

Share This