Étude AlixPartners sur l’autopartage : Berlin et Londres reines de l’Europe, Rome et Madrid à la traîne

Le nombre d’utilisateurs de services d’autopartage en Europe est voué à augmenter de manière significative dans les prochaines années. Sur le vieux continent, l’Allemagne est aujourd’hui sans conteste le pays dans lequel le « partage de voiture » (2300 véhicules) est le plus répandu avec en tête Berlin possédant plus de 200 000 abonnés, tandis que Rome et Madrid sont les mauvais élèves parmi les capitales. Néanmoins l’Italie n’est pas en reste ! En effet, les chiffres de croissance du taux d’utilisation de l’autopartage à Milan ainsi que dans plusieurs villes Européennes sont extrêmement encourageants. Ainsi par exemple, Milan prévoit plus de 95 000 abonnés d’ici 2016 pour un total de véhicules en autopartage de plus de 1500 unités. Cela s’explique notamment par une véritable volonté d’abandon de la propriété pour une logique d’utilisation de véhicules et des coûts inhérents au fonctionnement et à l’entretien.

Telles sont les principales tendances qui se dégagent de l’analyse du cabinet international de conseil AlixPartners sur le thème « L’auto-partage. Défis et opportunités de la nouvelle mobilité urbaine ». Cette étude postule de fait, que plus de 4 millions de voitures vont disparaître des rues d’Europe et des Etats-Unis d’ici 2020.

autopartage chiffres 2016

Alexandre Fournier