webleads-tracker

Végétalisation urbaine : faire face aux changements climatiques

par | Transition énergétique

Tandis que la chaleur caniculaire s’abat de plus en plus régulièrement sur nos villes, la recherche d’une oasis de fraîcheur devient une nécessité. Depuis plusieurs années, des projets fleurissent pour ramener de la végétation au cœur de nos villes. Cette démarche de végétalisation est parfois menée de manière spectaculaire. Simple attrait esthétique ou utilité environnementale vitale pour notre quotidien dans les villes ? Suivez-nous, on vous amène au vert, entre deux murs végétalisés !

70% des gaz à effet de serre proviennent des zones urbaines. Un constat qui démontre une urgence à repenser nos agglomérations, tandis que le changement climatique s’accélère. Dans nos villes minérales, la réintroduction de la nature peut avoir un impact significatif sur notre qualité de vie et sur la manière dont nous l’habitons.

Selon le rapport Aménager avec la nature en ville de l’Agence française de la transition écologique (ADEME), l’introduction de murs et de toits végétalisés peut fortement contribuer à la diminution des températures lors de pics de chaleurs.

Cela peut aller de 3,6° à 11,3° selon la période la journée.

Un atout-clé pour rendre nos villes plus vivables, dans le cadre d’une stratégie globale contre le réchauffement climatique et la diminution des îlots de chaleur urbains.

Bâtiment végétal

La végétation a également un impact évident sur la pollution et permet de réintroduire de la biodiversité dans nos quotidiens urbains. Et de permettre d’avancer vers un modèle de ville résiliente.

La végétalisation : de quoi parle-t-on ?

Urbanisme et espaces publics

Cette volonté de végétalisation urbaine peut s’exprimer à différentes échelles. Cela peut englober des projets d’espaces publics portés par la ville pour créer davantage de parcs, de lieux verts, de forêts urbaines. La plantation d’arbres s’inscrit naturellement dans cette démarche.

Végétalisation urbaine : les parcs en ville

Ce réaménagement au profit du végétal se fait aujourd’hui en parallèle d’une réflexion autour nos manières de nous déplacer en ville.

C’est souvent l’occasion de proposer des espaces dédiés facilitant la circulation des piétons, vélos et autres modes de déplacement doux.

Et de promouvoir une mobilité plus durable en ville.

Cet apport naturel entraîne un retrait de surfaces bitumées, surfaces qui retiennent particulièrement la chaleur lors des épisodes caniculaires. On observe aussi de plus en plus de projets de cours végétalisées dans les écoles, pour apporter davantage de bien-être aux enfants. Ce sont les fameuses cours oasis.

Habiller nos murs et nos toits

C’est aussi l’intégration de murs et de toitures végétalisées lors du choix de nouveaux projets immobiliers. Leur utilité principale ? Ils agissent grandement sur l’isolation thermique des bâtiments !

Cela peut aller du toit vert extensif, ne demandant aucun arrosage et agissant seulement comme surface supplémentaire sur le toit. Mais cela peut aussi être une végétalisation intensive.

Et là les possibilités sont nombreuses, du jardin partagé entre habitants pour se détendre au potager urbain pour de l’autoconsommation. Un lieu durable et convivial, à quelques étages du bitume !

Ces immeubles végétalisés peuvent aussi se recouvrir de murs végétaux en complément, comme ceux très connus de Patrick Blanc. Les avantages d’un mur végétal sont également très nombreux.

Toits végétalisés

Paris Smart City 2050 : la ville végétalisée vue par Vincent Callebaut

Le plan d’énergie climat de Paris est ambitieux : réduire de manière les émissions de GES d’ici 2030. Et construire une ville neutre en carbone et alimentée à 100% en énergies renouvelables d’ici 2050. Dans ce cadre, le projet Paris Smart City 2050 a été commandité à l’architecte Vincent Callebaut et à l’agence Setec Bâtiment.

Paris Smart City 2050

Connu pour ses écoquartiers à l’allure futuriste et son architecture végétalisée, l’architecture propose une vision lointaine de nos villes de demain, entre technologie et retour à la nature.

Villes dans lesquelles la végétation joue un rôle fondamental pour purifier notre air, pour participer à la production d’énergie et nourrir grâce à l’agriculture urbaine.

Des formes organiques s’inscrivant dans son concept de l’archibiotic, entre architecture et biologie.

Paris Smart City 2050

La végétalisation des villes n’est pas qu’un outil pour magnifier la beauté de nos rues et de nos bâtiments. Elle peut être un moyen formidable pour améliorer notre qualité de vie et surtout se reconnecter à un environnement qui nous est vital.

Laura Didelot

Laura Didelot

Auteur

Marketing Manager chez Mobility Tech Green. À l'écoute des évolutions du marché de la mobilité professionnelle pour vous proposer toujours plus de contenus !🕵️‍♀️💡

Envie de recevoir nos articles directement dans votre boîte de réception ?

Inscrivez-vous à notre newsletter ! ✉️

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Nos derniers articles

Calculer le TCO de sa flotte pour mieux l’optimiser

Calculer le TCO de sa flotte pour mieux l’optimiser

C'est quoi le TCO ?Le TCO (Total Cost of Ownership) ou coût total de possession représente la somme totale dépensée pour un bien ou un service durant tout son cycle de vie. Il est important de noter que ce nombre englobe aussi bien les coûts directs qu’indirects....

lire plus

À découvrir aussi