webleads-tracker

Véhicules intelligents : les français pas encore prêts à rouler les yeux fermés

par | Ecomobilité

Dans leur dernier sondage réalisé pour VMware l’institut d’études OpinionWay a interrogé un échantillon de 1005 personnes en France afin de décrypter leurs attentes concernant les véhicules intelligents, mais également les freins principaux à leur mise en circulation. Les résultats sont parlants : à l’heure actuelle, seuls 18% des interrogés trouvent un intérêt dans un véhicule entièrement autonome.


Qu’est-ce qui intéresse le plus dans les véhicules intelligents ? C’est par cette simple question que débute le sondage lancé par OpinionWay et dont les réponses reflètent assez bien le climat actuel autour de l’utilisation de véhicules connectés voire autonomes.


Une adoption freinée par des incertitudes


Les attraits principaux de ce type de véhicules pour les interrogés restent l’amélioration des fonctionnalités de sécurité (58%), des performances environnementales avec notamment l’utilisation du tout électrique (39%) et la réduction des frais d’assurances (34%). Si la sécurité semble être particulièrement importante, il est toutefois intéressant de constater que 56% des sondés ne seraient pas prêts à utiliser un véhicule entièrement autonome sur la route.

La suppression de l’intervention humaine reste la source majeure de méfiance envers les véhicules autonomes. Manque de confiance pour prendre la bonne décision (59%), perte de contrôle sur le véhicule (46%), peur d’avoir un accident (45%), manque du plaisir de la conduite (41%) ou encore peur du piratage informatique (40%) freinent considérablement l’adoption de ces nouveaux types de véhicules. 62% des interrogés ne font également pas confiance à un véhicule entièrement autonome afin de ramener leur enfant de l’école. Bien plus que d’abaisser des barrières d’ordre technologique, il va s’agir pour les constructeurs et fournisseurs de services de mobilité d’effectuer un véritable travail pour changer durablement les mentalités.

Néanmoins, certains leviers existent pour convertir au véhicule autonome : la promesse d’une fatigue diminuée en cas de longs trajets ou d’embouteillages (50%), une sécurité renforcée (50%) et le gain d’un temps libre au sein du sas du véhicule (37%) pour passer du temps en famille ou entre amis lors d’un voyage sans se soucier de la route.

Découvrez tous les résultats du sondage ci-dessous :

OpinionWay pour VMware - Les véhicules intelligents - Juillet 2017
Laura Didelot

Laura Didelot

Auteur

Marketing Manager chez Mobility Tech Green. À l'écoute des évolutions du marché de la mobilité professionnelle pour vous proposer toujours plus de contenus !🕵️‍♀️💡

Envie de recevoir nos articles directement dans votre boîte de réception ?

Inscrivez-vous à notre newsletter ! ✉️

0 commentaires

Nos derniers articles

Une voiture en autopartage, comment ça marche ?

Une voiture en autopartage, comment ça marche ?

Faire de l'autopartage, c'est mettre à disposition de plusieurs utilisateurs une flotte de véhicules partagés. Cela peut se faire de manière informelle, "manuellement" pourrait-on dire. Mais saviez-vous que ce qui fait l'efficacité d'un service d'autopartage c'est...

Autopartage : quels modes pour quels usages ?

Autopartage : quels modes pour quels usages ?

Tandis que l'autopartage gagne du terrain dans les entreprises et collectivités, saviez-vous qu'il existe plusieurs modes possibles de ce type de mobilité partagée ? Différentes formes pour différents usages afin de s'adapter aux problématiques de chaque projet de...

Mobility Tech Green présente son bilan 2020 !

Mobility Tech Green présente son bilan 2020 !

L'année 2021 venant de débuter, c’est l’heure de vous proposer un bilan de ce qui s’est passé en 2020 mais aussi de vous projeter dans les mois à venir ! Une nouvelle étape charnière pour Mobility Tech Green que l’on a hâte de partager avec vous.Le bilan globalMalgré...

À découvrir aussi

Share This