Tag: autopartage entreprise

23
Jan

Mobility Tech Green présente sa calculatrice de coûts !

Envie de visualiser simplement combien d’économies votre entreprise peut réaliser sur son budget mobilité ? Mobility Tech Green vous propose dès maintenant un nouvel outil gratuit et accessible en ligne : le Cost Calculator. 


 

Qu’est-ce que le Cost Calculator ?

Vous désirez réduire le coût de votre flotte automobile tout en garantissant à vos collaborateurs la même qualité de service lors de leurs déplacements ? L’autopartage vous semble être une alternative intéressante dans le cadre de votre mobilité d’entreprise ?

Le Cost Calculator vous permet dès aujourd’hui de visualiser en seulement quelques clics la réduction de budget flotte possible grâce à l’utilisation de notre solution e-Colibri ! Rentrez seulement quelques données  générales concernant votre flotte automobile et notre calculatrice vous présente :

  • De combien votre budget déplacement peut être réduit
  • Le nouveau coût de votre budget flotte automobile avec l’autopartage
  • La visualisation simple et efficace du ROI

Articles du même sujet

07
Nov

Autopartage et télématique embarquée : la gestion de flotte en toute simplicité

Les usages de la télématique embarquée ne cessent de se multiplier : il ne s’agit plus seulement d’exploiter des données liées à la géolocalisation mais de s’intéresser plus spécifiquement aux usages des véhicules. Ainsi il est possible de vérifier l’état de son véhicule facilement, d’optimiser leur taux d’amélioration ou encore d’améliorer ses trajets grâce à l’éco-conduite.

Mais bien plus qu’un partenaire lors de nos déplacements personnels, la télématique devient aujourd’hui un allié formidable pour les gestionnaires de parc, avec une promesse : la réduction de leurs coûts grâce à des trajets optimisés et une gestion facilitée de leurs véhicules.

La télématique comme alliée à part entière de la gestion de parc

L’un des atouts les plus régulièrement cités par les utilisateurs est donc l‘optimisation des trajets grâce au calcul automatique des meilleurs itinéraires à suivre. Un atout considérable par exemple pour les entreprises employant des commerciaux effectuant des rondes de manière régulière ou encore dans la gestion au quotidien d’une flotte de poids lourds. Un moyen efficace de fluidifier les déplacements entre les divers collaborateurs mais également d’organiser plus efficacement les diverses interventions (ex : véhicules de chantier).

connected-car-iot-m2m-770x285

La télématique embarquée permet également de cerner au mieux l’usage des véhicules, notamment à travers la géolocalisation et le calcul du temps d’utilisation. D’où la nécessité fondamentale d’effectuer une démarche informative en amont auprès des usagers afin de répondre à toutes les questions quant à l’usage des données.

La gestion de flotte connectée apparaît progressivement comme indispensable : à ce titre le cabinet Frost & Sullivan annoncait dans leur dernière étude publiée en Août 2016 que le nombre d’utilisateurs en autopartage allait être multiplié par 5 d’ici 2025 et le nombre de véhicules associés à ce type de service passerait de 112 000 à 427 000 ! Face à cet usage grandissant et à de nouveaux comportements, l’anticipation est  de mise et les technologies de gestion en temps réel une nécessité, notamment sur mobile.

e-Colibri :  le logiciel de gestion de parc des véhicules en autopartage signé MTG

mockupback
Aujourd’hui, les solutions de télématique embarquée se rapprochent des logiciels de gestion de parc en proposant des fonctionnalités s’adaptant aux besoins de chacun, tout en couvrant tous les modules essentiels de manière centralisée.

Afin de répondre à ces besoins grandissants en matière de gestion de flotte, la solution logicielle e-Colibri développée par Mobility Tech Green propose aux gestionnaires de parcs un accès à toutes les fonctionnalités nécessaires pour administrer leurs véhicules au quotidien sur une seule plateforme : 

  • Gestion des réservations
  • Gestion des véhicules
  • Gestion des contrats usagers
  • Accès à des données statistiques
  • Support en ligne (messagerie et sms)

Une plateforme complète idéale afin de gérer efficacement son parc au quotidien, et qui se doublera prochainement d’une version mobile disponible sur smartphone afin d’offrir aux gestionnaires un accès en temps réel à toutes les informations essentielles et une gestion de leurs véhicules, où qu’ils se trouvent. 

Articles du même sujet

28
Oct

Plan de Déplacement Entreprise (PDE): pour une mobilité durable et maîtrisée

Le plan de déplacement entreprises (PDE) vise à optimiser les déplacements dans le cadre professionnel. Encouragé par les pouvoirs publics, et désormais parfois obligatoire, il présente à la fois des avantages pour les dirigeants d’entreprises, pour les salariés et également pour les collectivités.

Qu’est-ce qu’un PDE ?

Véritable projet d’entreprise, le PDE s’inscrit dans une démarche de mobilité durable ou de management environnemental. Afin de mener à bien ces actions, plusieurs types de mesures peuvent être mises en place :

  • L’encouragement à l’utilisation de modes de transports alternatifs, tels que le vélo ou les transports publics, en proposant des installations dédiées (stationnement sécurisé, kit vélo…) ou encore une participation financière aux abonnements mobilité.
  • Favoriser un meilleur trajet domicile-travail : accompagnement à habiter plus près du lieu de travail, garantie de retour à domicile en cas de circonstances exceptionnelles…
  • L’incitation au covoiturage entre salariés.
  • La mise en place d’un service d’autopartage pour faciliter les déplacements professionnels et offrir parfois un service de mobilité avantageux hors horaires de travail (soirée et week-end).

IMG_3496bfree

Basé jusqu’à présent sur la volonté des dirigeants à mettre en place un PDE au sein de leur entreprise, l’article 51 de la Loi sur la Transition Energétique pour la Croissance Verte stipule désormais que les entreprises regroupant plus de 100 salariés sur un même site et se situant dans le périmètre d’un Plan de Déplacements Urbains doivent obligatoirement élaborer un plan de mobilité d’ici le 1er janvier 2018.

Quels bénéfices ?

La mise en place d’un PDE s’accompagne de nombreux bénéfices, aussi bien pour les dirigeants que pour les salariés.

Au niveau économique il permet de diminuer de manière importante les coûts rattachés aux transports et d’augmenter en parallèle la productivité des collaborateurs en facilitant leurs déplacements. Tout cela contribue à une image positive pour l’entreprise, responsable du bien-être de ses employés, et on dénote ainsi de nombreux bénéfices sociaux. Le PDE devient en effet un véritable outil de médiation et de dialogue au sein de l’entreprise. Enfin, en permettant une meilleure gestion des déplacements ce plan a bien entendu des bénéfices environnementaux, en limitant les nuisances associées (pollutions, bruit…) et en réduisant les dépenses énergétiques.

pexels-photo-71096

Comment le mettre en place ?

La mise en œuvre d’un PDE peut se faire exclusivement en interne ou en collaboration avec des consultants extérieurs. Plusieurs étapes sont nécessaires pour s’assurer de son succès :

  1. Effectuer un diagnostic de l’existant : il s’agit dans un premier temps d’évaluer la situation de l’entreprise, son rapport à la mobilité ainsi que les différents acteurs en présence.

  2. Mettre en place un catalogue de mesures : suite au bilan initial, des besoins et manques vont transparaître. Il s’agit donc de lister des mesures et des actions permettant d’y répondre.

  3. Accompagner la mise en œuvre du plan et assurer la communication autour afin de mobiliser les salariés autour de ce projet d’entreprise. Une personne en interne est chargée de coordonner celui-ci afin de convaincre et d’encadrer les actions dans le long terme.

  4. Evaluer les retombées afin de constater l’appropriation des services mis en places par les salariés et effectuer si besoin des ajustements.

Rennes Métropole récompense les initiatives les plus volontaristes par le label Déplacement Durable. Pour cela l’entreprise doit répondre à plusieurs exigences. Il existe également de nombreuses aides pour financer la mise en place d’un PDE, notamment par le biais de l’ADEME.

Aujourd’hui, l’autopartage est l’une des solutions qui séduit le plus à la fois dirigeants et salariés dans la mise en place éventuelle d’un PDE grâce à sa flexibilité et au confort qu’elle apporte au quotidien dans la vie d’entreprise.

Articles du même sujet

20
Oct

Autopartage en 2025 : un nombre d’utilisateurs multiplié par 5 !

Publiée le 2 Août dernier l’étude du cabinet Frost & Sullivan nous plonge dans le futur du marché de l’autopartage : départ vers 2025 !

Reprenant des chiffres clés de l’année 2015, ce dossier à la démarche prospective permet de situer quelques points majeurs des développements à venir pour l’autopartage, constatant d’ores et déjà la croissance continue du nombre d’abonnés et de véhicules partagés sur le plan mondial.

En effet, alors qu’aujourd’hui le nombre d’adhérents à l’autopartage est d’à peu près 7 millions à travers le globe, il pourrait atteindre 36 millions en 2015, soit un nombre multiplié par 5 en l’espace de seulement 10 ans ! Quant au nombre de véhicules il passerait de 112 000 à l’heure actuelle à pas moins de 427 000.

$INFOGRAPHIC

Comment expliquer cette accélération fulgurante ? Nous pouvons retenir deux points principaux :

  • Le futur de la mobilité avec au cœur l’autopartage c’est la volonté de mettre en place une offre multimodale, conjuguant à la fois services de transport en commun (bus, métro, tramway, vélos en libre services) mais aussi usages de véhicules d’entreprises. Une volonté qui nécessite une consolidation des initiatives entre pouvoirs publics et acteurs privés, déjà amorcée de manière légale par des réglementations comme la Loi sur la Transition Energétique pour une Croissance Verte qui exige que toutes les entreprises de plus de 100 salariés devront élaborer un PDE (Plan de Déplacements Entreprise) d’ici début 2018. Cela encourage donc fortement de nouveaux usages alternatifs en terme de mobilité dans le cadre professionnel : vélos, transports en commun, covoiturage et bien sûr autopartage.
  • La deuxième clé de compréhension de cette croissance est l’utilisation massive des smartphones et par extension des applications mobiles, qui facilitent la prise en main des différents systèmes de mobilité et garantissent un accès immédiat aux véhicules. L’autopartage est irrémédiablement lié aux avancées technologiques. La preuve en est la mise en avant des véhicules autonomes, qui pourront conduire les usagers à destination puis aller se garer tout seuls dans des parkings dédiés. Cette autonomie représente une attractivité indéniable, aussi bien pour les entreprises que les particuliers, particulièrement  dans les grandes villes où le trafic peut s’avérer lourd au quotidien.

Bien plus qu’une présentation économique cette étude figure une mobilité en pleine redéfinition et englobant dans son passage aussi bien des enjeux sociaux, urbains qu’écologiques. La dernière rencontre du club Fleet & Mobility Managers Club, dont Mobility Tech Green est membre, mettait en avant ce dynamisme de l’autopartage notamment à travers la présence grandissante des acteurs du secteur au Mondial de l’Automobile

Articles du même sujet

04
Mai

Les perspectives du marché de l’autopartage

Le modèle de l’autopartage a bouleversé l’écosystème du marché automobile ces dernières années. Bien qu’encore marginal par rapport à l’usage de véhicules privés, ce moyen de mobilité a trouvé sa place.

Un état des lieux encourageant

Selon l’étude du BCG (Boston Consulting Group) datant de février dernier le plus grand marché reste l’Asie Pacifique (Chine, Hong Kong, Japon, Asutralie, Nouvelle-Zélande, Malaisie, Singapour, Corée du Sud et Taiwan) avec 2,3 millions d’usagers et 33,000 véhicules. L’Europe (Russie et Turquie incluses) représente néanmoins le marché où les services sont les plus présents par rapport aux nombres d’habitants, avec 2,1 millions d’usagers et 31,000 véhicules. Enfin, l’Amérique du Nord arrive en troisième place avec 1,5 million d’usagers et 22,000 véhicules au compteur.

Au niveau mondial c’est donc 86,000 véhicules qui roulent déjà en autopartage, avec 5,8 millions d’usagers. Cela représente également 2,5 milliards de minutes réservées par an et un revenu annuel de 650 millions d’euros pour les trois marchés.

carsharingbcg3Source : BCG

Le champion mondial est l’Allemagne, qui compte pas moins de 140 services d’autopartage : entre 2001 et aujourd’hui le nombre de véhicules est passé de 1000 à 15400, ce qui représente la moitié de la flotte européenne. Mais même dans ce pays adepte, l’autopartage représente un mode de mobilité encore trop peu privilégié : il représente seulement 0,1% des choix de déplacement, contre 29,5% pour les véhicules privés.

Pourtant il a été calculé qu’en Europe les conducteurs urbains conduisant moins de 7500 kilomètres par an paieraient moins en partageant qu’en possédant un véhicule.

carsharingbcgSource : BCG

Toujours selon le BCG, les choses vont encore s’accélérer. D’ici 2021, il y aura 35 millions d’usagers, avec un revenu annuel de 4,7 milliards d’euros. Et c’est le marché européen qui prendre la tête, avec un revenu de 2,1 milliards. La réservation de minutes s’élèvera à 1,5 milliards…par mois ! Chaque voiture sera utilisée 15% du temps, laissant le temps pour la maintenance, le repositionnement et la recharge de carburant, et seront remplacées tous les 12 mois. Et cette accélération de l’autopartage dépasse d’ores et déjà la sphère des particuliers.

Un modèle attractif pour les entreprises

2015 a en effet été l’année où l’autopartage, et plus généralement, l’économie partagée a vu croître un public  : les entreprises, intéressées par des services plus connectés, commodes et économiques.

Selon Sarwant Singh, Senior Partner et Practice Director of Automotive and Transport chez Frost & Sullivan, « l’autopartage, initialement basé sur les modèles B2C et P2P, fonctionne désormais aussi en B2B avec la popularité croissante de l’autopartage en entreprise. »

Une étude du célèbre cabinet Frost & Sullivan prévoit ainsi qu’entre 75000 et 100000 véhicules d’entreprises devraient fonctionner en autopartage d’ici 2020 en Europe. L’écosystème évoluera aussi en parallèle, avec une multiplication des acteurs en présence et un nombre d’entreprises intégrant un service d’autopartage pour leurs employés passant de 200 en 2013 à 4000 d’ici 2020. Attractif, ce modèle permet une réduction de 30% du coût global d’un parc automobile.

carsharingbcg2Source : BCG

Dans un article pour L’Opinion le président de l’Observatoire du Véhicule d’Entreprise (OVE), Bernard Fourniou, évoque également cette évolution des politiques de déplacements dans beaucoup d’entreprises. Aussi bien la recherche d’une réduction du poids du poste transports, le souci d’une mobilité durable ou encore l’impact de la numérisation de l’économie sont à l’origine de cette vague de changements. La sphère numérique brouille de plus en plus les frontières établies entre déplacement professionnel et personnel, en offrant une accessibilité accrue aux usagers en semaine ou durant les week-ends. 

Les systèmes de réservation de voiture en libre-service représentent ainsi une belle solution pour les entreprises ne pouvant pas garantir l’entretien d’une flotte de véhicules de fonction, tout en résolvant également une partie des problèmes liés aux endroits de stationnement. Les voitures autonomes, disponibles notamment en autopartage, sont une autre étape de ce changement de modèle de mobilité, mais ne toucheront en force le marché qu’en 2027 selon les prévisions du BCG.

– Laura Didelot

Crédit image de couverture : Supertotto

Articles du même sujet

22
Avr

Mobility Tech Green accélère dans l’autopartage

L’année 2015 marque un tournant important pour Mobility Tech Green : avec une croissance de 50% par rapport à 2014 et une équipe grandissante, notre société a confirmé sa position de spécialiste de l’autopartage pour entreprises et collectivités sur un marché en plein développement.

Avec un chiffre d’affaires de 1,5 million d’euros sur l’année 2015, Mobility Tech Green garde toujours un œil sur l’avenir et prépare aujourd’hui ses projets pour l’année 2016.

La solution logicielle e-Colibri développée par Mobility Tech Green équipe aujourd’hui environ 600 véhicules. L’objectif pour cette année ? Doubler ce nombre par deux, en misant sur la qualité de l’accompagnement mais aussi la modularité de cette offre destinée à gérer et optimiser aussi bien un parc automobile, des flottes de loueur ou des véhicules en libre-service et auto partage.

Capture d’écran 2016-04-22 à 10.53.49

Le tout en misant sur une expérience client toujours plus connectée et accessible : l’exemple en est l’interface e-Manager disponible sur mobile, qui permet une gestion toujours plus personnalisée et précise des véhicules pour chacun des usagers. Une mission au cœur de notre activité.

Notre préoccupation première ? L’expérience client

Mobility Tech Green accompagne depuis plusieurs années maintenant Orange, Assystem, Marguerite Nantes ou CVT GCS. En 2015, se sont ajoutés à ce portefeuille clients le territoire de Rambouillet ainsi que la station alpine Valberg. Athlon, 6ème loueur multimarques du marché français de la LDD, est également devenu un partenaire privilégié afin d’accompagner au mieux leurs clients dans une démarche d’autopartage.

Une activité croissante qui nécessite un suivi renforcé de la part de notre équipe : c’est ainsi qu’entre janvier 2015 et janvier 2016 notre société a doublé son effectif, passant de 6 à 12 collaborateurs. Ces recrutements touchent toutes nos branches, en passant du développement commercial, au support et à la production, mais également en réseau informatique et en marketing.
locauxv2

Afin de faire face à cette équipe grandissante nous agrandissons nos locaux en ce mois d’avril. Nous bénéficierons ainsi d’une surface doublée dans l’immeuble de nos bureaux actuels, passant de 160m2 à 320m2, offrant ainsi à nos employés des postes de travail plus spacieux mais également des salles mieux équipées afin d’accueillir nos clients et partenaires au sein de notre espace de travail et de développement. De plus, nous avons ouvert un poste entièrement dédié au support client, garantissant ainsi un suivi réalisé en interne toujours plus performant et personnalisé.

« La force de Mobility Tech Green réside notamment dans ses compétences en gestion de la relation client. Nous mettons à disposition des utilisateurs de nombreux outils facilitant leur expérience (tutoriels vidéo, chat en ligne, formations, webinar…). En 2016, nous comptons étoffer notre accompagnement en la matière pour atteindre nos objectifs stratégiques », commente Pascal Roux, CEO de Mobility Tech Green. Un vent de changement s’annonce donc. Et tout cela ne fait que renforcer notre envie d’innover et d’échanger avec vous en 2016 !

Une offre diversifiée et un développement européen pour 2016

Le second semestre 2016 marquera ainsi l’enrichissement de notre expertise en matière de mobilité durable avec l’introduction d’une nouvelle offre complémentaire à l’autopartage. Cette dernière permettra aux entreprises et collectivités de connecter l’intégralité de leur parc automobile, et non plus seulement leurs véhicules en autopartage. En parallèle, le gestionnaire aura accès à un module d’éco-conduite, un service de géolocalisation mais surtout à des outils statistiques afin de mener des diagnostics divers sur l’optimisation de son parc.

Le recrutement de 10 à 15 collaborateurs d’ici janvier 2017 est également prévu, en particulier pour les services logistique, commercial et informatique.

webinarIM

Ce développement européen ainsi que notre démarche innovante en matière d’autopartage nous conduisent à nous fixer comme objectif la multiplication de notre chiffre d’affaires, afin d’atteindre 3 millions sur l’exercice 2016. Une ambition qui s’inscrit parfaitement dans un domaine de la mobilité en pleine transformation.

« Depuis que les loueurs et constructeurs se sont massivement intéressés à l’autopartage, fin 2014, le marché est en pleine ébullition. Les expérimentations autour des mobilités de demain ne sont plus une vitrine, elles se placent aujourd’hui au centre de la stratégie des entreprises. Les acteurs du marché s’orientent vers des projets de plus en plus multimodaux, comprenant à la fois du service et du conseil. Ce constat, très positif, montre que 2016 sera une année clé pour Mobility Tech Green », conclut Pascal Roux.

Laura Didelot

Articles du même sujet

29
Juil

Autopartage en entreprise : vers la fin du symbole de statut des voitures de société ?

Une voiture de fonction est pour beaucoup la cerise sur le package salarial. A l’heure de la réduction des coûts, nombreuses sont les entreprises qui cherchent à réduire ces dépenses. Nous avons tendance à l’oublier : le parc automobile représente à l’heure actuelle le deuxième poste de dépenses des entreprises. Alors qu’en France, 60% des véhicules sont en moyenne immobilisés dans les parcs, de nouveaux services tels que l’autopartage suscitent de plus en plus d’intérêt.

En effet, beaucoup d’entreprises préfèrent désormais des voitures non seulement de plus petites tailles et économes en carburant, mais aussi partagées. Une seule et même voiture peut être sur la route pour de nombreuses entreprises différentes. Selon une récente étude menée par BBE, un tiers des salariés imaginent facilement aller avec une voiture non personnelle au travail. Chiffre qui rejoint l’étude de Randstad évoquant que 4 salariés sur 10 n’utilisent pas leur voiture personnelle pour aller au travail.

autopartage

Le cas de l’autopartage pro/perso

La forme d’autopartage Pro/perso se présente comme étant une plateforme mise à la disposition des salariés pour qu’ils réalisent en toute simplicité la réservation d’un véhicule pour leurs déplacements, à titre professionnel comme personnel. En effet, pour ses déplacements privés, le salarié peut louer le véhicule chaque soir en semaine et le week-end. Cette solution permet d’atteindre entre 20% et 40% des frais de location par mois du véhicule. Ainsi, Le quadruple bénéfice s’est ainsi dessiné : Un service innovant aux salariés, un CTP (coût total de possession) grandement diminué, une gestion de parc optimisée ainsi qu’une réduction de l’empreinte carbone. Plus d’informations dans notre étude cas client Pro/perso :

étude de cas autoaprtage

Articles du même sujet

19
Mai

De la vertu de l’autopartage en entreprise

Dans un livre blanc publié récemment, le nombre d’utilisateurs d’un service d’autopartage est estimé actuellement à 140,000 Londoniens. Ils seraient d’ici 2020, plus de 800,000 membres. Cela réduirait les émissions de CO2 de 6% et le nombre de voitures en circulation de plus de 120 000 unités. La réduction des coûts pour les entreprises et les particuliers seraient alors estimée à plus de 360 millions de livres par an.

3 gains majeurs pour les entreprises

L’utilisation partagée de véhicules a trois principaux avantages : l’entreprise ne perd pas d’argent avec des locations non nécessaires, les lois de roulage et les émissions de CO2 sont ainsi optimisées. Un système de réservation de véhicules en libre-service permet de préserver le même besoin de déplacement avec moins de véhicules en parc. Les administrateurs peuvent aussi obtenir une visibilité totale sur l’utilisation de leurs véhicules. Un employé peut avoir besoin d’une voiture le matin pour un rendez-vous, et un de ses collègue peut avoir besoin du même véhicule pour l’après-midi. Il suffit alors de comparer cette situation avec les schémas classiques de location. Dans la plupart des cas, il est demandé de réserver un véhicule pour une journée minimum. Dans la situation précédente l’entreprise aurait dû réserver 2 véhicules alors qu’il suffit simplement d’en partager un seul. Les économies sont vites identifiables sans pénaliser les salariés.

autopartage UK

L’autopartage a aussi d’autres vertus moins connues : Un témoignage le prouve

Adrien Bewley, Directeur Royaume-Uni des locations pour Rent-A-Car témoigne :  « L’introduction d’un service d’autopartage pour l’un de nos client a permis de changer la tradition des réunions de fin d’après-midi. Etant donné que les véhicules doivent êtres retournés dans leurs stations d’origine après leur utilisation, l’attrait des réunions hors site en fin de journée à donc perdu de l’intérêt tant la perte de productivité était mise en avant. Cette structure faisait face à d’énormes problématiques de réduction des coûts, l’autopartage à réellement permis de réduire considérablement leurs frais de déplacement sans affecter leurs services ».

Etude de cas : La Joliverie

Témoignage de Patrick Bizet, directeur de la Joliverie :

« Nous utilisons Mobilycar depuis neuf mois au sein de la Joliverie. Notre problématique était d’une part, de répondre à une demande de certains de nos personnels et professeurs de ne pas utiliser leur véhicule personnel et d’autre part, de réduire les coûts de déplacement. Depuis que nous utilisons ce système d’autopartage connecté, nous avons optimisé l’usage des véhicules en location longue durée, sans pénaliser la mobilité de nos collaborateurs. Nous avons réduit de 35 % le prix de revient kilométrique correspondant à l’utilisation de ces véhicules. La facilité du système et les économies réalisées nous confortent dans le choix que nous avons fait d’améliorer la gestion de notre flotte automobile. »

Joliverie mobilycar

Alexandre Fournier

Articles du même sujet

23
Jan

Mobility Tech Green : Un autopartage pour entreprises qui roule

« Au-delà de la simplicité de mise en œuvre et de l’ergonomie de nos solutions d’autopartage, nous analysons très précisément le parc existant de nos prospects. Nous les accompagnons ainsi en amont de leur demande afin de mieux cerner leurs besoins et de proposer ainsi des conseils de qualité. Nous sommes réactifs et nous pouvons réaliser les développements spécifiques sur-mesure en fonction des besoins clients. Solutions all inclusive qui couvrent l’ensemble des processus d’utilisation du libre-service automatisé, nos offres d’autopartage sont full web et non intrusives. Nous accompagnons la conduite du changement avec une véritable relation de confiance. Si nous comptons plus de 100 000 utilisateurs actifs ce n’est pas un hasard ! » évoque Didier Houal, directeur technique et co-fondateur.

cloud autopartage

Comment se passe une installation ?

« Je dirais que rapide et efficace sont les maîtres mots chez Mobility Tech Green ! La nature non-instrusive de notre installation fait la véritable force de notre société. Très rapide à mettre en place, notre système d’autopartage s’intègre facilement à votre flotte existante. Selon les demandes clients, nous pouvons installer notre équipement sur n’importe quelle typologie de véhicule. Nous disposons d’une véritable force sur ce domaine car nous pouvons intervenir sur n’importe quel pays Européen en moins de 24 heures ! » explique Francois Leroux, responsable production.

Quelle place pour l’innovation chez Mobility Tech Green ?

« Avec un paradigme clairement orienté innovation technologique. Nous avons de cesse de créer et de développer de nouveaux algorithmes et technologies embarquées afin de simplifier à la fois le parcours de l’utilisateur final, mais aussi celui du gestionnaire de flotte. Il y’a eu une véritable émulsion autour de l’autopartage depuis quelques années et nous accompagnons ainsi le changement de rapport au véhicule avec une expérience de plus de 10 ans sur le secteur B2B. Nous couvrons ainsi à la fois les grands comptes avec e-Colibri : notre technologie de gestion de flotte en autopartage, mais aussi Mobilycar : un autopartage clé en main en mode All in One à moins de 380€/mois avec le véhicule. Enfin, nous avons développé un produit dénommé Carsharing ready qui comprend la puissance de notre solution e-Colibri pour 59€/mois : idéal pour les entreprises et les collectivités désireuses d’une offre par abonnement. Enfin, notre volonté de produire 100% français est aussi une valeur qui nous est chère. Nous sommes ravis de voir l’attrait qu’à la French Tech à l’international et nous avons de très beaux projets à dévoiler cette année ! » annonce Alexandre Fournier, responsable marketing et communication.

autopartage B2B

Comment envisagez-vous l’avenir de Mobility Tech Green ?

« L’année 2014 fut un très bon cru en ce qui concerne le développement de notre activité. Les choses s’accélèrent grandement pour nous et nous devons recruter pour combler les demandes client. Tourné vers l’international, notre but est très clairement d’apporter notre expertise de l’autopartage B2B sur le marché Européen. Continuer d’innover et démocratiser l’autopartage sera ainsi notre principale volonté ! « conclut Pascal Roux, CEO.

 

 

Articles du même sujet

12
Nov

Autopartage : Le nouvel Eldorado des entreprises

Durant la dernière décennie  la répartition de la population urbaine mondiale est passée de 25% à 50%. Dans 25 ans, ce seront 9 milliards de personnes qui cohabiteront en milieu urbain. Plus d’un milliard de véhicules parcourent actuellement la planète et, selon les Nations Unies, ce chiffre devrait tripler d’ici 2050 ! Les collectivités et les entreprises prennent aujourd’hui conscience des enjeux de la mobilité future. L’autopartage B-to-B représente ainsi une véritable solution d’avenir. A ce titre, selon les analyses de Frost & Sullivan, plus de 4000 entreprises en Europe devraient intégrer un service d’autopartage d’ici 2020.

Ainsi, les experts estiment que d’ici 2018-2020 80 000 véhicules devraient fonctionner en autopartage dans les entreprises en Europe. Le nombre d’entreprises sur le continent intégrant un service d’autopartage pour leurs employés va passer de 200 en 2013 à 4000 d’ici 2020 et représentera 0,5% de la flotte globale des entreprises Européennes (0,01% en 2013).

autopartage entreprises

L’atout triple bénéfice

L’autopartage en entreprise représente une véritable réponse aux enjeux du 21ème siècle. « Mobility Tech green propose une solution permettant de réduire de 30% le nombre de véhicules en pool tout en garantissant le même volume de déplacement. De plus, cette technologie réduit de 25% les coûts hors flotte et à un réel impact sur l’empreinte carbonne de l’entreprise » précise Alexandre Fournier, responsable marketing  et communication de la société. Avec plus de 10 années d’expérience dans le domaine des nouvelles mobilités urbaines et 100 000 utilisateurs actifs en France, en Belgique et en Suisse, Mobility tech Green s’inscrit comme leader en termes de préconisations, d’innovations et de performances sur le marché de l’autopartage B2B. Ayant des références de renom parmi lesquelles Orange, Bouygues Immobilier, Assystem ou encore Ineo GDF suez, Mobility Tech Green répond aux besoins de ces entreprises par l’innovation technologique.

Zoom sur la technologie e-Colibri

Totalement modulable et « full web », e-Colibri a été conçue pour gérer en temps réel les flottes automobiles. La disponibilité 24/7, l’obligation d’immédiateté du service, la géolocalisation des véhicules sont autant d’atouts qui séduisent les gestionnaires de flotte. La solution comprend un kit hardware, un logiciel hébergé adaptable selon les besoins et un pack de services managés. Mobility Tech Green couvre donc tout le processus d’utilisation du libre-service automatisé : enregistrement, réservation, géolocalisation, accès au véhicule, facturation et prestation de services (avec une hotline notamment). En plus de préserver la garantie constructeur, e-Colibri s’adapte à tous les types de véhicules, y compris électriques.

Orange autopartage« Depuis 2013, nous travaillons avec Mobility Tech Green afin d’expérimenter l’autopartage auprès de nos collaborateurs. Cette première phase a été une vraie réussite ! Avec 300 véhicules autopartagés d’ici fin 2014, Orange a déjà la flotte la plus importante en France. Notre ambition est d’atteindre au moins 3 000 véhicules en autopartage d’ici 2020, faisant d’Orange l’entreprise ayant le plus de véhicules en autopartage d’Europe. La réservation des voitures est d’une simplicité très appréciée par les utilisateurs. e-Colibri nous permet également de proposer des véhicules aux salariés le soir et le week-end, ainsi que du covoiturage » Jean Zermati, Directeur de la gestion des véhicules chez Orange.

Alexandre Fournier

Articles du même sujet