29
Août

Bien être au travail : et si ça passait aussi par la mobilité ?

Tandis que les villes s’agrandissent toujours plus et que les routes sont encombrées, il est temps de considérer le trajet domicile-travail comme un véritable facteur de stress pour les employés. Des longs déplacements réalisés tous les jours peuvent effectivement avoir un impact très négatif sur la productivité des employés en causant de la fatigue et un manque de motivation.


Des études récentes démontrent bien que les problèmes d’embouteillages ne s’arrangent pas : pour exemple, un sondage réalisé par Car Parts 4 Less en Grande-Bretagne montre que plus de la moitié des travailleurs (51%) passe une heure ou plus par jour dans les transports pour aller et revenir du travail. La journée de 8 heures de travail devient ainsi un mythe plutôt qu’une réalité pour la plupart des salariés.


Proposer des alternatives en faveur du bien être des salariés


Mais ne nous désolons pas ! Les dirigeants d’entreprise peuvent être force de proposition afin de lancer une politique de changement durable. Cela passe notamment par l’information auprès des employés concernant les nombreuses options de mobilité à leur disposition, outre l’usage de leur véhicule personnel. Une simple carte montrant les options de transit les plus pratiques dans le secteur de leur entreprise (arrêts de bus, stations de métro ou de train, ou encore services de partage de vélos ou de voitures…) peut se révéler être un outil à la fois très simple et efficace.

L’entreprise peut également conduire un sondage interne afin de mieux connaître les habitudes et attentes des employés en terme de déplacement entre leurs domiciles et leurs lieux de travail. Ils peuvent ensuite proposer des solutions adaptées en fonction des retours. Des petites incitations financières, telles que le paiement d’abonnement à des services de vélos partagés ou encore d’autopartage, peuvent également contribuer à des trajets quotidiens moins fatigants, améliorant ainsi le bien être au travail. Un réseau de co-voiturage entre collègues peut également voir le jour : un moyen économique de se rendre au travail, oui, mais aussi un facteur social important !

Commuting bicycles

Ces initiatives font pleinement partie de la politique de RSE (Responsabilité Sociétale d’Entreprise) de l’entreprise. Elles correspondent parfaitement aux préoccupations autour du bien-être au travail, mais également un souci de l’environnement grâce à une mobilité plus durable, et enfin une optimisation du budget, à la fois pour la société et les employés.


Fatigué par les embouteillages, il décide de se jeter à l’eau


Certains salariés ont trouvé des moyens encore plus imaginatifs pour se rendre au travail. C’est le cas de Benjamin David, habitant de Munich en Allemagne. Stressé par le trafic routier au bord de la rivière Isar, qu’il soit à pied ou en vélo, Benjamin a choisi un terrain… un peu moins sec. Depuis un certain temps, il nage durant deux kilomètres chaque matin pour se rendre à son lieu de travail, été comme hiver. Le trajet lui prend généralement entre 15 et 25 minutes selon le courant de la rivière et si Benjamin décide de se relaxer sur sa bouée, flottant jusqu’à destination.

Selon un entretien accordé à la BBC, cette routine matinale peu habituelle lui a pourtant permis de réduire son stress, alors qu’il se contente d’admirer le panorama de bâtiments historiques qui se situent sur les berges de la rivière. Depuis, une équipe d’irréductibles nageurs l’a rejoint durant ce trajet pas comme les autres, créant ainsi une petite communauté qui n’a de cesse de surprendre les passants !

Pas encore à piquer une tête ?  Découvrez notre solution d’autopartage dédiée aux entreprises et collectivités afin de faciliter les trajets au quotidien !

Articles du même sujet