10
Nov

Uber se lance dans la course aux taxis volants !

Oui, vous avez bien lu. Exit les tapis volants, place aux taxis volants avec l’annonce par Uber d’un partenariat avec la Nasa. Les objets volants identifiés de cette collaboration unique pourraient bien être testés à Los Angeles, Dallas Fort-Worth et Dubaï d’ici 2020. 


Les utopies urbaines tirées de la science-fiction nous ont déjà fait rêver d’une mobilité urbaine aérienne. Car de Star Wars, à Blade Runner en passant par Le Cinquième Élément, la réponse à la croissance massive des mégalopoles et aux problèmes de congestion routière semble se trouver dans les airs. Rien de surprenant donc que le projet UberAir soit né en Californie et sera testé au Texas, les deux états disposant des plus gros parcs automobile du pays.

Ce réseau de transports aériens d’un nouveau genre pourrait permettre de réduire considérablement les embouteillages en zone urbaine et faciliter les trajets des usagers en divisant en moyenne par trois la durée de voyage.


Des premiers vols prévus en 2020


Durant la première phase de test, d’ici 2020, ces taxis volants seront opérés par des pilotes puis deviendront dans un second temps entièrement autonomes, Uber travaillant activement sur le projet de gestion de trafic de drônes poussé par la Nasa. Bien entendu, cela induira la mise en place de nouvelles réglementations de l’espace aérien basse altitude et la création d’un système de contrôle de trafic.

La différence avec un hélicoptère ? La capacité de ces véhicules à décoller et atterrir de manière verticale, d’où leur nom VTOL (Vertical Takeoff and Landing). Ils sont également plus silencieux, sûrs et respectueux de l’environnement. Ces taxis volants pourront être réservés facilement depuis un smartphone. Ils effectueront ensuite leurs trajets avant d’atterrir et de se recharger sur un réseau de « vertiports » présents en haut d’immeubles. Le passage commercial est prévu pour 2023, avec comme objectif majeur les Jeux Olympiques de 2028 à Los Angeles.

D’autres expérimentations existent aujourd’hui du taxi volant : l’autre exemple notable est l’aéronef autonome et électrique développé par la start-up allemande Volocopter et qui a réalisé son premier vol expérimental le 25 septembre dernier à Dubaï.

Articles du même sujet