Tag: PDE

05
Oct

Autopartage en entreprise : comment s’assurer de la viabilité du projet ?

Dans le cadre d’un plan de déplacement d’entreprise (PDE), la mise en place d’un service d’autopartage  peut se révéler être un véritable atout. Mais comment être sûr que le projet est viable et correspond réellement aux besoins de la structure et de ses employés ? Un questionnaire établi par le cabinet de conseil Colombus Consulting propose d’évaluer la cohérence et la viabilité d’un projet en quelques points clés.


Selon ce cabinet de conseil en organisation et management, il y aurait aujourd’hui en France près de 9000 véhicules de société en flotte partagée et ce nombre pourrait monter jusqu’à 15 000 en 2018. L’un des facteurs majeurs de cette croissance est sans aucun doute la mise en place obligatoire d’un plan de mobilité pour les entreprises de 100 collaborateurs ou plus à partir du 1ER janvier 2018.

Dans ce contexte, un nombre important de dirigeants d’entreprise ou de responsables RSE cherche aujourd’hui de nouveaux outils et services innovants à proposer à leurs employés afin d’améliorer leurs trajets dans le cadre professionnel tout en garantissant à la structure un rapport gains/efforts équilibré.

L’autopartage, se présentant comme une solution alternative plus économique mais aussi soucieuse de l’environnement, séduit donc de plus en plus. Mais parfois, elle n’est pas adaptée aux besoins de l’entreprise et peut ne pas fonctionner. Deux cas de figure apparaissent généralement : soit le projet n’est pas adapté au public cible et à son activité ; soit il n’y a pas eu assez d’accompagnement sur le projet pour sensibiliser les utilisateurs potentiels.

Tout l’enjeu du questionnaire mis en place par Colombus Consulting apparait alors. Loin de se limiter aux seuls aspects financiers du projet, il prend également en compte la taille de la flotte, la population et les habitudes mises en place au sein de l’entreprise. Un algorithme de pondération avec un système de points permet donc d’évaluer le rapport effort/gain pour chaque objectif. De là, une matrice présente plusieurs résultats selon l’équilibre, ou non, entre les deux.

Deux facteurs de succès majeurs ressortent également selon Guillaume Kosman, manager chez Colombus Consulting : d’une part, la capacité de l’entreprise à s’organiser en interne afin de garantir le succès du projet (formation employés, définition nouveaux rôles, suivi…) et d’autre part, la maturité technologique de l’entreprise, afin d’appréhender rapidement le matériel mis à disposition.

Articles du même sujet

28
Oct

Plan de Déplacement Entreprise (PDE): pour une mobilité durable et maîtrisée

Le plan de déplacement entreprises (PDE) vise à optimiser les déplacements dans le cadre professionnel. Encouragé par les pouvoirs publics, et désormais parfois obligatoire, il présente à la fois des avantages pour les dirigeants d’entreprises, pour les salariés et également pour les collectivités.

Qu’est-ce qu’un PDE ?

Véritable projet d’entreprise, le PDE s’inscrit dans une démarche de mobilité durable ou de management environnemental. Afin de mener à bien ces actions, plusieurs types de mesures peuvent être mises en place :

  • L’encouragement à l’utilisation de modes de transports alternatifs, tels que le vélo ou les transports publics, en proposant des installations dédiées (stationnement sécurisé, kit vélo…) ou encore une participation financière aux abonnements mobilité.
  • Favoriser un meilleur trajet domicile-travail : accompagnement à habiter plus près du lieu de travail, garantie de retour à domicile en cas de circonstances exceptionnelles…
  • L’incitation au covoiturage entre salariés.
  • La mise en place d’un service d’autopartage pour faciliter les déplacements professionnels et offrir parfois un service de mobilité avantageux hors horaires de travail (soirée et week-end).

IMG_3496bfree

Basé jusqu’à présent sur la volonté des dirigeants à mettre en place un PDE au sein de leur entreprise, l’article 51 de la Loi sur la Transition Energétique pour la Croissance Verte stipule désormais que les entreprises regroupant plus de 100 salariés sur un même site et se situant dans le périmètre d’un Plan de Déplacements Urbains doivent obligatoirement élaborer un plan de mobilité d’ici le 1er janvier 2018.

Quels bénéfices ?

La mise en place d’un PDE s’accompagne de nombreux bénéfices, aussi bien pour les dirigeants que pour les salariés.

Au niveau économique il permet de diminuer de manière importante les coûts rattachés aux transports et d’augmenter en parallèle la productivité des collaborateurs en facilitant leurs déplacements. Tout cela contribue à une image positive pour l’entreprise, responsable du bien-être de ses employés, et on dénote ainsi de nombreux bénéfices sociaux. Le PDE devient en effet un véritable outil de médiation et de dialogue au sein de l’entreprise. Enfin, en permettant une meilleure gestion des déplacements ce plan a bien entendu des bénéfices environnementaux, en limitant les nuisances associées (pollutions, bruit…) et en réduisant les dépenses énergétiques.

pexels-photo-71096

Comment le mettre en place ?

La mise en œuvre d’un PDE peut se faire exclusivement en interne ou en collaboration avec des consultants extérieurs. Plusieurs étapes sont nécessaires pour s’assurer de son succès :

  1. Effectuer un diagnostic de l’existant : il s’agit dans un premier temps d’évaluer la situation de l’entreprise, son rapport à la mobilité ainsi que les différents acteurs en présence.

  2. Mettre en place un catalogue de mesures : suite au bilan initial, des besoins et manques vont transparaître. Il s’agit donc de lister des mesures et des actions permettant d’y répondre.

  3. Accompagner la mise en œuvre du plan et assurer la communication autour afin de mobiliser les salariés autour de ce projet d’entreprise. Une personne en interne est chargée de coordonner celui-ci afin de convaincre et d’encadrer les actions dans le long terme.

  4. Evaluer les retombées afin de constater l’appropriation des services mis en places par les salariés et effectuer si besoin des ajustements.

Rennes Métropole récompense les initiatives les plus volontaristes par le label Déplacement Durable. Pour cela l’entreprise doit répondre à plusieurs exigences. Il existe également de nombreuses aides pour financer la mise en place d’un PDE, notamment par le biais de l’ADEME.

Aujourd’hui, l’autopartage est l’une des solutions qui séduit le plus à la fois dirigeants et salariés dans la mise en place éventuelle d’un PDE grâce à sa flexibilité et au confort qu’elle apporte au quotidien dans la vie d’entreprise.

Articles du même sujet