Tag: mobilité partagée

06
Sep

Magic Highway : quand Disney présentait sa vision de la mobilité de demain

Nous sommes en 1958 aux États-Unis. L’automobile est reine. Reine sur les routes mais aussi sur les écrans où le rêve américain s’écrit au volant d’une Chevrolet Bel Air flambant neuve. Une ère post-guerre qui apporte au secteur automobile un dynamisme inouï dans le pays, avec une production en masse de véhicules. La voiture devient objet de consommation et de fantasme. Mais les rêves de mobilité ne s’arrêtent pas là, comme le démontre bien le court-métrage réalisé en 1958 par Disney, Magic Highway.


Avec son rétro-futurisme au charme désuet et ses prédictions troublantes, Magic Highway nous offre une vision fascinante de la mobilité à travers le prisme des révolutions technologiques des années 50. Alors qu’une course à l’innovation fait rage dans le secteur automobile pour confirmer sa place sur un marché florissant, le regard est tourné vers le futur. Un futur où aujourd’hui et demain se mêlent habilement, l’esthétique des années 50 se combinant avec des rêves technologiques lointains.

Continue Reading..

Articles du même sujet

Les androïdes rêvent-ils de voitures ? La mobilité... Berceau historique de la manufacture automobile à l’histoire tourmentée, la ville de Détroit a su inspirer David Cage et son équipe pour le quatrième ...
Blockchain : un levier indispensable pour la mobil... Nous avions déjà abordé la révolution Blockchain dans un précédent dossier thématique. Bitcoin, mineurs, registre décentralisé… autant de notions qui ...
2050 : Bienvenue dans l’ère de l’Économie du... Dans son nouveau rapport réalisé par Strategy Analytics et publié en juin dernier, Intel nous amène en 2050, date où les véhicules autonomes feront pa...
14
Août

Loi mobilités : quelles mesures pour les collectivités et entreprises ?

« L’État fixe le cap et la loi d’orientation sur les mobilités (LOM) apportera des outils. Il reviendra aux collectivités de s’en saisir. » C’est ainsi qu’Elisabeth Borne, ministre des Transports, a résumé l’effort collectif nécessaire pour faire de la nouvelle loi mobilités un succès lors de la présentation des mesures de l’État en faveur de la mobilité propre et de la qualité de l’air le 20 juillet dernier à Paris. Focus sur ce projet de loi très attendu et les outils mis à disposition des collectivités et entreprises.  


Devant être présentée une première fois en avril 2018, puis en septembre 2018, la loi d’orientation sur les mobilités (LOM) devrait être finalement être présentée aux parlementaires fin 2018, voire début 2019.

Continue Reading..

Articles du même sujet

Autopartage et covoiturage : Des pratiques qui réd... De l'économie du partage à la transition écologique : encore faut-il le vouloir ! Titrait le blog de la consommation collaborative au sujet de l'étude...
Mobilité durable en entreprise : le plan de mobili... Alors que la mise en place d’un plan de mobilité est devenue obligatoire depuis le 1er janvier 2018, une étude menée par Riposte Verte et Ekodev révèl...
Covoiturage et autopartage : Quelles différences ?... L’autopartage et le covoiturage sont 2 modes de déplacement alternatifs en devenir. S’opposant à la logique de possession d’un véhicule, ils prônent...
07
Août

Blockchain : un levier indispensable pour la mobilité de demain ?

Nous avions déjà abordé la révolution Blockchain dans un précédent dossier thématique. Bitcoin, mineurs, registre décentralisé… autant de notions qui nourrissent encore un certain fantasme collectif autour de cette technologie dont la définition nous échappe souvent. Dans un rapport publié fin 2017, le cabinet d’études Deloitte nous livre une vision de la mobilité en 2030, fondamentalement transformée par l’apogée de la Blockchain et de ses nouveaux usages.


Au cœur de cette révolution, la gestion de véhicule. Pour le gestionnaire de flotte, un véhicule devient un bien devant être rentabilisé au maximum grâce à une mise à disposition en libre-service 24h/24h. Le tout pouvant être réservé facilement depuis un smartphone ou encore une montre connectée. Afin d’optimiser encore plus les coûts, la voiture intelligente gère son propre écosystème, de la planification de ses maintenances à l’administration des paiements.Continue Reading..

Articles du même sujet

Magic Highway : quand Disney présentait sa vision ... Nous sommes en 1958 aux États-Unis. L’automobile est reine. Reine sur les routes mais aussi sur les écrans où le rêve américain s’écrit au volant d’un...
Mobility Tech Green présente son dossier spécial C... Après une première participation réussie en tant qu'exposants, Mobility Tech Green vous présente son dossier spécial CES 2018 ! De notre retour d'expé...
Les véhicules autonomes pourraient diviser par 2 l... C’est ce que semble indiquer l’étude révélée par l’UMTRI (L’institut de recherche sur les transports de l’université du Michigan). En effet, la logiqu...
30
Avr

Covoiturage en entreprise : renforcer le lien social grâce à la mobilité !

Pour beaucoup d’employés, le trajet domicile-travail peut être une véritable source de stress. Embouteillages, pollution, retards… Autant de facteurs qui peuvent nuire à leur bien-être et à leur productivité ! Alors pourquoi ne pas inciter la pratique du covoiturage au sein de votre entreprise ? Rapide à mettre en place, cette simple mesure peut permettre de réinventer les déplacements au quotidien.


Un matin comme les autres : Lucie prend sa voiture pour se rendre au travail, seule dans son véhicule. Pourtant, son collègue Etienne habite à quelques rues seulement de chez elle et travaille dans le même bâtiment !

Ce genre de scénario semble bien familier, l’autosolisme étant encore majoritaire en milieu urbain. Comme Lucie, des personnes travaillant dans la même entreprise empruntent la même route chaque jour. La mutualisation d’un véhicule semble donc un choix pertinent, qui est de plus en plus soutenu par les directions d’entreprise.

Continue Reading..

Articles du même sujet

Mobilité durable en entreprise : le plan de mobili... Alors que la mise en place d’un plan de mobilité est devenue obligatoire depuis le 1er janvier 2018, une étude menée par Riposte Verte et Ekodev révèl...
Vélopartage : une mesure simple pour votre Plan de... Une mobilité active profitant au bien-être de vos employés et celui de la planète, le tout pour un coût réduit de possession ? Ne cherchez plus, le vé...
Loi mobilités : quelles mesures pour les collectiv... « L’État fixe le cap et la loi d’orientation sur les mobilités (LOM) apportera des outils. Il reviendra aux collectivités de s’en saisir. » C’est ains...
24
Jan

Mobility Tech Green présente son dossier spécial CES 2018 !

Après une première participation réussie en tant qu’exposants, Mobility Tech Green vous présente son dossier spécial CES 2018 ! De notre retour d’expérience aux grandes tendances de la mobilité, petit tour d’horizon de ce salon devenu incontournable en matière d’innovation et expérimentations technologiques. 


Au sommaire de ce dossier spécial


1. Le CES : qu’est-ce que c’est ?
2. Mobility Tech Green au CES 2018
3. Les grandes tendances de la mobilité

Continue Reading..

Articles du même sujet

CES 2015 : Les 10 innovations marquantes du secteu... Le Consumer Electronics Show (CES) est reconnu comme étant l’un des rendez-vous les plus importants de l’année où se côtoient les meilleurs innovation...
CES 2016 : Le top 10 des innovations technologique... De la même manière que notre article de l’année dernière consacré au CES, nous vous proposons un rapide tour d’horizon des innovations 2016 ! Comme év...
CES 2017  : l’innovation automobile à l&rsqu... Comme chaque année nous vous proposons un petit tour d'horizon des innovations dans le domaine de la mobilité présentées lors du CES (Consumer Electro...
29
Nov

Mobilité B2B : Mobility Tech Green présente sa nouvelle plateforme multimodale !

Consciente des mutations actuelles de la mobilité professionnelle, Mobility Tech Green enrichit son offre e-Colibri afin d’y intégrer de nouveaux services. Covoiturage, transports en commun, VTC… : autant de modes de mobilité complémentaires accessibles depuis une interface unique ! De quoi s’adapter toujours plus aux besoins de nos clients.


En travaillant avec divers partenaires, Mobility Tech Green entend dépasser son statut de fournisseur d’autopartage pour devenir un acteur de la mobilité multimodale B2B. À l’écoute des tendances actuelles sur le marché, entre connectivité, économie collaborative et recherches d’alternatives à la voiture individuelle, ce projet répond à des demandes concrètes de la part de nos clients.

Continue Reading..

Articles du même sujet

Autopartage : Le nouvel Eldorado des entreprises Durant la dernière décennie  la répartition de la population urbaine mondiale est passée de 25% à 50%. Dans 25 ans, ce seront 9 milliards de personnes...
Mobility Tech Green : Un autopartage pour entrepri... « Au-delà de la simplicité de mise en œuvre et de l’ergonomie de nos solutions d’autopartage, nous analysons très précisément le parc existant de nos ...
Orange fête son 1500ème véhicule équipé de la solu... Après plus de 4 ans de partenariat avec Mobility Tech Green, l’opérateur Orange a franchi une étape supplémentaire le jeudi 26 Octobre en présentant à...
27
Nov

Entreprises : nouvelles actrices majeures de la mobilité ?

Si il y a bien un enseignement qui ressort de la nouvelle étude publiée par Viavoice pour l’Observatoire du Véhicule d’entreprise c’est bien la vague de changement qui touche aujourd’hui la mobilité professionnelle.


En observant les résultats obtenus, auprès de 1003 salariés et 300 décideurs en matière de gestion de flotte, deux ruptures se dessinent aujourd’hui :

  • D’une part la volonté de diversifier l’offre de mobilité en entreprise. Le règne sans partage de la voiture de fonction touche t-il à sa fin ?
  • D’une autre part, une volonté d’implication plus forte et vertueuse de la part de l’entreprise dans la mise en place de plan de mobilité.

Continue Reading..

Articles du même sujet

Mobilité B2B : Mobility Tech Green présente sa nou... Consciente des mutations actuelles de la mobilité professionnelle, Mobility Tech Green enrichit son offre e-Colibri afin d’y intégrer de nouveaux serv...
Mobility Tech Green vous souhaite de bonnes fêtes ... Toute l'équipe de Mobility Tech Green vous souhaite en cette fin d'année 2017 un très joyeux noël et plein de belles choses à venir ! Merci à tous p...
Mobility Tech Green présente son dossier spécial C... Après une première participation réussie en tant qu'exposants, Mobility Tech Green vous présente son dossier spécial CES 2018 ! De notre retour d'expé...
10
Nov

Uber se lance dans la course aux taxis volants !

Oui, vous avez bien lu. Exit les tapis volants, place aux taxis volants avec l’annonce par Uber d’un partenariat avec la Nasa. Les objets volants identifiés de cette collaboration unique pourraient bien être testés à Los Angeles, Dallas Fort-Worth et Dubaï d’ici 2020. 


Les utopies urbaines tirées de la science-fiction nous ont déjà fait rêver d’une mobilité urbaine aérienne. Car de Star Wars, à Blade Runner en passant par Le Cinquième Élément, la réponse à la croissance massive des mégalopoles et aux problèmes de congestion routière semble se trouver dans les airs. Rien de surprenant donc que le projet UberAir soit né en Californie et sera testé au Texas, les deux états disposant des plus gros parcs automobile du pays.

Continue Reading..

Articles du même sujet

2050 : Bienvenue dans l’ère de l’Économie du... Dans son nouveau rapport réalisé par Strategy Analytics et publié en juin dernier, Intel nous amène en 2050, date où les véhicules autonomes feront pa...
Une mobilité assistée par la réalité augmentée... Le  marché automobile est un vivier d’innovation technologique. Depuis quelques années, l’idée d’intégrer un GPS en réalité augmentée sur le pare-bris...
Mobilité partagée : le bilan 2015 Plus que jamais, l’autopartage et le vélopartage ont le vent en poupe. 2015 fut une année charnière dans la démocratisation du transport partagé. Véri...
30
Oct

Le free floating va t-il rebattre les cartes de la mobilité urbaine ?

Après avoir conquis le marché chinois, les services de partage de vélos sans stations débarquent en France et viennent directement concurrencer les systèmes de Vélos en Libre-Service (VLS) déjà mis en place dans la plupart des grandes villes françaises. Comment expliquer le succès de cette nouvelle manière d’aborder la mobilité partagée ? Le free floating, de manière générale, représente t-il vraiment un modèle plus pratique et rentable ?


Plus besoin de bornes pour aller faire un tour en petite reine : il suffit désormais d’un smartphone ainsi que d’une application mobile qui géolocalisent les vélos disponibles et permet de verrouiller et déverrouiller l’anti-vol du deux roues en scannant un QR Code. Autre avantage notable : l’utilisateur n’a plus besoin d’un abonnement mais peut payer à la course ! Le tout permettant une expérience client plus fluide et moins de contraintes. Les premiers acteurs à tenter l’aventure dans la capitale française sont Gobee.bike, entreprise venue d’Hong Kong et fondée par un français, oBike ou encore le leader mondial chinois Ofo, qui compte à travers le monde pas moins de 10 millions de bicyclettes.

Ce modèle était déjà présent bien entendu sur d’autres types de véhicules, les voitures en premier lieu avec l’autopartage en free floating qui connait un succès grandissant. Le pionnier en France est sans doute Cityscoot, qui propose un service de location de scooters sans borne, affiche aujourd’hui 55 000 membres et un million de trajets à Paris en seulement un an d’existence.

Free Floating


En route vers une réglementation urbaine pour le free floating ?


Mais ce système sans stations pose de réels questionnements au niveau de l’aménagement urbain, les municipalités craignant que les véhicules soient déposés n’importe où et encombrent la chaussée déjà saturée. La crainte du vandalisme accrue ressurgit également, avec des exemples notables en Chine où les acteurs du vélopartage sans stations sont plus que nombreux. Néanmoins, les entreprises citent régulièrement la possibilité de géolocaliser le vélo en temps réel grâce aux puces GPS intégrées comme un moyen de lutter face à ce fléau.

Autre point pouvant s’avérer bloquant : le modèle économique. Un service avec stations est beaucoup plus facile à gérer et coûte moins cher en logistique, les véhicules n’ayant pas à être rapatriés si laissés à un endroit non adapté. Par ailleurs, l’engin doit être loué entre 5 et 6 fois par jour pour être rentable.

Free Floating vélos

Les nouveaux Velib’

Cette concurrence acharnée entre différents acteurs privés, face à des services publics comme le Velib’ à Paris qui mise sur sa modernisation ainsi que sur le soutien des pouvoirs publics pour perdurer, risque d’engendrer de nouveaux questionnements pour la municipalité.

Est-ce que de nouvelles réglementations seront nécessaires ? Les prochaines années vont être déterminantes pour la maturation de ce modèle qui semble pourtant déjà promis à un beau succès sur le marché européen.

Articles du même sujet

Loi mobilités : quelles mesures pour les collectiv... « L’État fixe le cap et la loi d’orientation sur les mobilités (LOM) apportera des outils. Il reviendra aux collectivités de s’en saisir. » C’est ains...
Mobilité partagée : le bilan 2015 Plus que jamais, l’autopartage et le vélopartage ont le vent en poupe. 2015 fut une année charnière dans la démocratisation du transport partagé. Véri...
Smart City : pour une nouvelle mobilité en ville Selon le dernier rapport de Navigant Research, Smart City Tracker 1Q17, examinant l'état du développement global des smart cities à travers le monde p...
24
Avr

Les déplacements urbains à l’heure des nouveaux services de mobilité

Dans sa dernière enquête réalisée en partenariat avec BIPE sur la Mobilité Mondiale Kantar TNS démontre en quoi l’émergence de nouvelles technologies et de services innovants ont profondément transformé notre rapport aux déplacements quotidiens. 


On apprend ainsi que près de 75% des 24.000 personnes interrogées à travers le monde et vivant en zones urbaines utilisent des applications sur smartphone afin d’organiser au mieux leurs déplacements. Loin de se limiter à une simple aide de navigation, ces applications mobiles proposent aujourd’hui un ensemble de services. D’une simple pression sur un écran on peut ainsi limiter son coût de mobilité, éviter les embouteillages mais aussi réserver un taxi, un véhicule en co-voiturage ou autopartage en quelques secondes.


Une mutation de la mobilité urbaine


Ces nouveaux usages ont des conséquences directes sur l’utilisation de véhicules individuels : 27% des personnes interrogées admettent ainsi moins conduire qu’ils ne le faisaient seulement six mois avant. Ces chiffres atteignent par exemple 34% à Paris ou encore 43% à Mumbai. Pour les personnes ne détenant pas de véhicules personnels, la propriété représente une dépense et une véritable contrainte. La représentation symbolique de la possession d’un véhicule en tant que facteur de réussite sociale s’affaiblit ainsi de plus en plus.

Les embouteillages représentent également une véritable barrière à l’usage d’un véhicule individuel  : pour 40% des personnes interrogées à New York cela est la première raison de ne pas posséder une voiture. Le paiement «  à la course  » directement via smartphone a notamment poussé 22% des interrogés à faire des services de mobilité partagée (co-voiturage, autopartage, vélopartage…) leur mode principal de transport.

Rémy Pothet, Partner au BIPE, indique « l’avènement des nouvelles technologies a permis une ouverture à de nouveaux services de mobilité. En Europe par exemple, le recours au co-voiturage est passé de 22% à 29% entre 2013 et 2016, pendant que l’auto-partage progressait de 4% à 7%. Sur la base de notre expertise de prévision en matière de mobilité, nous pensons que l’expansion des flottes de voitures à la demande va permettre une baisse importante du coût de ces services. Cela va contribuer à accentuer la mobilité des individus, à mesure que les tarifs baisseront. Nous pensons que l’avènement de la voiture autonome accentuera encore cette tendance ».

Ainsi les modes de mobilité alternatifs ont de beaux jours devant eux, se présentant comme une réponse aux enjeux de l’urbanisme urbain et de nos nouveaux usages numériques, tout en se révélant être plus économiques et écologiques.

Articles du même sujet

Quelle place pour l’automobile et l’au... La décision de la mairie de Paris d'interdire à partir du 1er juillet la circulation des véhicules immatriculés avant le 1er janvier 1997 dans la capi...
Autopartage : 5 bonnes raisons de se lancer ! Il fut un temps, pas si lointain, où l’idée même de partager un véhicule aurait semblé absurde. Cette époque se situait dans un contexte où les smartp...
L’autopartage en passe de devenir l’av... Le véhicule automobile serait-il en passe de devenir le transport en commun de l’avenir ? C’est ce que semble indiquer le rapport de l’étude de l’obse...