Tag: embouteillage

08
Juil

trajets domicile-travail : 6 Français sur 10 utilisent leur voiture personnelle

Dans une étude réalisée entre octobre 2014 et décembre 2014 auprès de 9000 salariés, le groupe Randstad France a analysé les déplacements domicile-travail. L’étude montre qu’au niveau national, ce sont environ 63% des Français qui utilisent leur voiture personnelle pour se rendre au travail contre 18% qui ont recours aux transports en commun. Des proportions qui semblent pourtant s’inverser en Ile-de-France. Fait étonnant, l’étude tend à démontrer que seulement 9% des interrogés vont au travail à pied, 4% en deux-roues et seulement 2% via covoiturage. Les embouteillages ont donc encore de beaux jours devant eux sachant que le temps moyen des Français passé dans les bouchons est estimé à 47 heures chaque année !

Concernant les temps de trajet, tous moyens de transports confondus, les Français mettent en moyenne 26 minutes pour se rendre sur leur lieu de travail. Les transports en commun étant le mode de déplacement le plus long avec une moyenne de 44 minutes. Enfin, le rapport note que les personnes les plus diplômées sont celles qui utilisent le plus les transports en commun. L’explication est simplement géographique: selon Randstad, «une part importante des cadres exercent leurs fonctions dans de grandes métropoles, et utilisent donc massivement les transports en commun à leur disposition pour se déplacer».

rapport randstad trajets domicile travail

Articles du même sujet

01
Juin

Le trajet domicile-travail : un lien direct avec le burn-out ?

Le burn-out est un sujet extrêmement sensible en entreprise. A ce propos, une récente étude de l’Université de Montréal tend à prouver qu’il existe un lien entre le temps de trajet domicile-travail, le moyen de transport utilisé ainsi que les embouteillages. Annie Barreck, de l’Université de Montreal déclare : « Il existe une corrélation entre les facteurs de stress des trajets et la probabilité de souffrir d’épuisement professionnel, mais leur importance varie en fonction des individus, des conditions de trajet et de l’entreprise du salarié ». Madame Barreck présentera ses résultats de recherche lors du 83ème congrès de l’association Francophone pour le savoir (ACFAS). L’étude a impliqué 1942 personnes âgées entre 17 et 69 ans, travaillant dans 63 entreprises différentes.

Des résultats sans surprises

annie barreck burnoutPlus grande est la ville, plus le trajet domicile-travail est stressant pour l’employé. Du moins pour les trajets effectués en voiture. Elle affirme « Les individus voyageant en milieu rural ou en banlieue se sentent moins stressés ». A noter cependant, que l’étude démontre que ce sont les passagers les plus stressés lors de ces trajets. Ainsi, le covoiturage réduit le sentiment de contrôle du passager. Ce qui lui cause plus de stress avant même d’avoir atteint son entreprise. Néanmoins cette distinction en fonction du milieu est aussi a nuancer. « Effectivement, il semblerait que les salariés en zone rurale ne sont pas épargnés. Ceux qui empruntent de longs trajets en transport en commun se sentent moins efficaces en milieu de travail » explique Madame Barreck.

Quelles conclusions ?

Les effets de la durée du trajet sur la santé mentale d’un salarié varient en fonction du type de transport utilisé ainsi que le profil de la zone où la personne travaille. « Les résultats démontrent que le risque de burnout augmente considérablement quand un trajet domicile-travail devient supérieur à 20 minutes » conclue-t-elle.

Alexandre Fournier

Articles du même sujet