Tag: éco-conduite

09
Déc

Solutions de gestion connectée : une augmentation de 25% dans les flottes de camions transporteurs

Alors que le trafic routier est de plus en plus intense et que le déploiement de flottes de véhicules augmente afin de répondre à une demande grandissante, les gestionnaires cherchent aujourd’hui des solutions efficaces pour garantir une utilisation optimale des véhicules.

Le secteur des flottes de camions transporteurs s’intéressent ainsi de plus en plus près aux solutions de télématique, qui pourraient permettre à la fois d’améliorer le travail quotidien des employés, la satisfaction des clients tout en augmentant la marge de profits réalisés. Selon un rapport de Peoplenet chaque conducteur de camion passerait en effet près de 110 heures chaque année à remplir leurs rapports de trajets, et l’industrie du transport en camion pas moins de 51 millions d’heures à vérifier et cataloguer ces données collectées. Une masse de données de plus en plus difficile et longue à gérer, mais qui ne pourrait pas résister aux solutions de télématique embarquée disponibles aujourd’hui !

Les bénéfices de la télématique embarquée pour les flottes de camions

Des déplacements plus efficaces : Une communication en temps réel ainsi que l’utilisation d’applications dédiées permettent de mieux choisir les itinéraires et de classer les livraisons en terme de priorité.

Garantir la sécurité : Une conduite monitorée induit des comportements de conduite plus responsables, et donc moins d’accidents ou de dommages sur les véhicules. Les gestionnaires peuvent ainsi observer l’utilisation de leurs véhicules et conseiller si besoin leurs employés sur une conduite plus adaptée (comme l’éco-conduite). Certaines entreprises utilisent également le principe de la gamification afin d’inciter une conduite plus sécurisée.

Augmenter la satisfaction des employés : L’accès à des rapports numériques permet à l’employé de mieux maîtriser ses routines journalières, en surveillant notamment la durée de travail effectuée en temps réel et en leur permettant de gagner du temps sur leurs rapports. Un bénéfice non négligeable, les plaintes les plus courantes des collaborateurs étant relatives au dépassement d’horaires de service.

Les outils de communications tels que les smartphones ou tablettes réduisent également le stress en permettant un contact régulier avec le client ou les autres employés du réseau. Un moyen d’améliorer la connectivité des conducteurs, qui se sentent parfois isolés dans le cadre de leur travail. Ces technologies peuvent également être utilisées hors heures de services (pauses, etc…) afin de regarder des films, jouer ou encore contacter sa famille.

Réduire les coûts de gestion : Optimiser les itinéraires c’est aussi tout simplement faire des économies sur le carburant. Les gestionnaires peuvent diriger les conducteurs à distance, via les tablettes présentes dans les véhicules, afin d’éviter les embouteillages ou autres incidents.

Source : Goodyear

Un entretien mieux géré des camions : L’utilisation de capteurs peut par exemple donner des alertes en temps réel si un problème mécanique est observé, et planifier en conséquence une réparation dans un meilleur délai en contactant directement un centre de réparation. La maintenance s’organisant en avance, les véhicules sont moins susceptibles de tomber en panne à un moment inopportun.

Brian McLaughlin, president de PeopleNet, précise aujourd’hui que l’adoption de ces solutions accélère, avec une augmentation de 20 à 25% par an ! Frost & Sullivan estime ainsi que l’industrie de la connectivité dédiée aux flottes de camions pourrait peser près de 248 milliards de dollars d’ici 2022.

La prochaine étape ? Pouvoir déceler la fatigue chez le conducteur, le diriger automatiquement vers une place de parking et même l’aider à se stationner. Encore plus poussé, des experts en transport parient sur les camions autonomes. Un défi technologique de taille qui se doit de répondre à des enjeux de l’ordre économique et sécuritaire.

Photo de couverture : Goodyear

Articles du même sujet

12
Avr

éco-conduite : un véritable levier bénéfique pour la mobilité

Les enjeux du changement climatique sont au cœur de préoccupations contemporaines, aussi bien politiques qu’économiques ou sociales. En produisant près d’un tiers des émission de gaz à effet de serre, le secteur des transports fait face à une urgence évidente : celle d’accompagner les usagers afin de conduire à l’adoption de nouveaux comportements dans notre manière de nous déplacer. Ainsi l’éco-conduite, modèle à la fois simple et opérationnel rapidement, s’inscrit parfaitement dans cette démarche responsable et citoyenne.

Cette réflexion autour de l’éco-conduite touche déjà le domaine du transport depuis plusieurs années : en est la preuve le guide co-écrit par l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) et La Poste fin 2009, qui proposait déjà d’expliquer les principes fondateurs de ce modèle ainsi que ses bénéfices au quotidien, et sur lequel nous nous sommes basé pour cet article.

Comme il y est expliqué, les déplacements routiers (voitures, camions, bus…) sont à l’origine de 92% des émissions de gaz à effet de serre (GES) du secteur du transport. Face à cette constatation, la France s’est fixée comme objectif de réduire de 20% ces émissions de GES d’ici 2020. Un objectif qui demande la mise en place d’actions concrètes et facilement opérationnelles : on peut évoquer la promotion des moyens de déplacements multimodaux, ou encore d’une rationalisation de l’utilisation de l’automobile, à travers le développement de service d’auto-partage ou de covoiturage. Mais pour un usage personnel du véhicule, qui reste la norme, ce sont les automobilistes même qui ont un rôle important à jouer, afin de réguler leurs comportements et leurs styles de conduite. Nous sommes donc ici à la recherche d’une meilleure qualité de conduite, plus souple, sûre, économique et écologique.

ecoconduite

En effet, l’éco-conduite en promouvant un comportement de conduite plus responsable permet de :

  • réduire ses dépenses, aussi bien de carburant (environ 15%) que d’entretien du véhicule
  • limiter les émissions de gaz à effet de serre, responsables du changement climatique
  • réduire le risque d’accident de 10 à 15%

    Quelques conseils au volant

1. Avant de monter en voiture

  • Vérifiez la pression des pneus : moins les pneus sont gonflés, plus la consommation est élevée. Une pression de 1,5 bar au lieu de 2,5 bars entraîne par exemple une surconsommation de carburant de 6 %* !
  • Contrôlez au moins une fois par mois :
    • les niveaux d’huile “ moteur ”, de liquide de freins et de liquide lave-glace ;
    • le bon fonctionnement de l’éclairage.

2. Les premiers kilomètres

• Roulez à vitesse modérée en début de parcours : c’est à moteur froid que la pollution est la plus importante. Le moteur arrive à température normale après cinq kilomètres seulement.

  1. Passez rapidement la vitesse supérieure.
  2. Roulez en douceur
  3. Passez les vitesses au bon moment : pour un moteur essence, passez rapidement au rapport supérieur entre 2 000 et 2 500 tours/mn du régime moteur. pour un moteur diesel, ce changement se situe à 2 000 tours/mn en moyenne. Anticipez la circulation afin d’éviter les freinages brusques et inutiles : utilisez au maximum le frein moteur. Soyez patient, même si vous êtes pressé : la patience et la tolérance sont des marques de professionnalisme et de civisme.

3. Lors des arrêts

  • Ne laissez jamais le moteur tourner inutilement : un moteur à l’arrêt consomme entre 0,5 et 1 litre à l’heure.
  • Coupez le moteur à partir d’un arrêt de 30 secondes, cela permet une économie significative tout en préservant le dispositif de démarrage.

Une formation bénéfique aux entreprises

Un argument de taille lors de la formation destinée aux entreprises, qui tout en réduisant leurs coûts pour leurs véhicules et en garantissant une conduite plus sereine à leurs collaborateurs, génèrent également une image de marque citoyenne, engagée pour l’environnement.

Le guide suit par exemple la mise en place de la formation à l’éco-conduite chez La Poste, des débuts jusqu’aux premiers résultats obtenus grâce à une étude. On y constate notamment la réduction minimale de 5% de la consommation de carburant mais aussi des émissions de C02, tandis que la sinistralité connaît une baisse de 10%.

L’éco-conduite au bout des doigts !

ecoconduite

Comme il a déjà été mentionné, l’éco-conduite est un moyen simple et facilement applicable afin d’améliorer ses comportements en tant que conducteur. Beaucoup d’entreprises et de constructeurs choisissent donc une plateforme ergonomique et idéale pour les usagers en déplacements : l’application mobile. Ainsi Mobility Tech Green a récemment introduit une nouveauté sur l’application e- Manager, avec un module entièrement dédié à l’éco-conduite. Ce dernier est activable facilement depuis l’interface de notre application et vous permettra de vérifier si vous roulez à une allure régulière, sans freinages brusques, mais également votre consommation de carburant lors de vos trajets. Selon vos résultats un score vous sera délivré ainsi que des conseils adaptés afin de rentre votre conduite plus économique et écologique.

Laura Didelot

Articles du même sujet