Tag: autopartage automobiles

04
Fév

L’autopartage, réelle alternative à l’achat de véhicules.

Selon une récente étude, les services d’autopartage deviennent une alternative sérieuse à l’achat de véhicules neufs et d’occasions. En effet, AlixPartners LLP, célèbre cabinet de consulting Américain reconnu dans la sphère de l’automobile, évoque le fait que les Américains se tournent de plus en plus vers l’autopartage et délaissent l’achat d’automobiles. Effectivement, la pratique de l’autopartage a permis d’éviter l’achat de 500 000 voitures neuves ou d’occasion de plus entre 2006 et 2013 ! Les Etats-Unis voient donc eux aussi le changement du paradigme de la possession pour celui de l’usage.

L’étude se base sur une enquête menée auprès des adeptes de l’autopartage dans 10 villes Américaines majeures où l’auto partage s’est développé (Boston, Washington, D.C., New York, San Francisco, Seattle, San Diego, Miami, Chicago, Austin, Texas, and Portland, Ore) et démontre qu’un véhicule en autopartage évite l’achat de 32 véhicules personnels !

Après analyse des données, AlixPartners LPP conclue qu’environ 48% des personnes utilisant l’autopartage régulièrement n’ont plus besoin de posséder un véhicule et n’achètent donc pas de voitures. La firme extrapole ensuite ses résultats en mettant en avant le fait que l’autopartage est un service en plein essor, et de fait, aura un impact majeur sur les ventes de voitures à l’avenir. Cette analyse se trouve justifiée par 2 éléments concrets. Premièrement, le nombre de pratiquants de l’autopartage ne cesse de croître depuis 2008 selon Susan Shaheen, co-directrice du centre de recherche sur les transports durables à l’université de Californie et experte de l’autopartage. Deuxièmement, le nombre d’adeptes de l’autopartage est estimé à plus de 4 millions d’ici 2020 et remplacerait l’achat de plus d’un million de véhicules durant cette période.

croissance autopartage

Enfin, Michael Sivak, chercheur à l’institut de recherche des transports de l’université du Michigan conclu dans la récente étude de juillet dernier que « le nombre de véhicules sur la route par foyer et par permis, ainsi que celui du nombre de kilomètres parcourus par conducteur, par foyer et par permis a drastiquement diminué depuis une décennie ». Mark Wakefield, directeur de l’étude menée par AlixPartners LPP conclue « Notre étude démontre que la volonté des Américains d’éviter l’achat d’automobiles via l’alternative de l’autopartage est bien plus grande que ce que les gens pensent ».

Articles du même sujet