15
Juil

Comment les grandes villes Américaines économisent des millions de dollars grâce à l’autopartage !

Les parcs automobiles des collectivités américaines font régulièrement la une des journaux… mais pour de mauvaises raisons. Ainsi, en 2012, 300 Toyota Prius Hybride, propriété de la ville de Miami, ont été découvertes dans un garage de la ville, laissées à l’abandon. Face à ces parcs automobiles coûteux et peu utilisés, les collectivités américaines sont à la recherche de modèles alternatifs. En effet, avec des centaines voire des milliers de véhicules non utilisés, l’autopartage devient une option de plus en plus attractive pour les villes américaines. Deux villes américaines, Chicago et Indianapolis, ont fait le choix de l’autopartage.

Chicago propose deux options d’autopartage à ses employés. Les employés de la ville peuvent souscrire à un abonnement à prix réduit, leur permettant d’utiliser les véhicules en autopartage, véhicules qui sont partagés avec le reste de la population. La ville de Chicago a également installé une technologie d’autopartage sur sa flotte automobile préexistante : les véhicules sont exclusivement réservés aux employés de la ville. Ainsi, à Chicago, plus de 1200 employés ont recours à l’autopartage : plus de 800 employés de la ville utilisent les 98 véhicules de la ville de Chicago tandis qu’environ 400 autres employés ont opté pour l’abonnement à l’autopartage. Selon Kevin Campbell, directeur du parc automobile de la ville de Chicago, la ville a réalisé des économies considérables en passant à l’autopartage. Sa flotte est passée de 1000 à 650 véhicules depuis la mise en place du système. Par ailleurs, la ville a également réduit ses coûts de parking qui s’élevaient auparavant à 200euros par mois et par véhicule. Au final, la ville de Chicago a réalisé plus de 7 millions de dollars d’économies depuis le 1er janvier 2011 ; le coût total pour la mise en place du systèmes s’élève ainsi à 500 000 dollars.

autopartage collectivités

Le maire d’Indianapolis Gregory Ballard, promettait, en décembre 2012, la fin de l’utilisation d’essence d’origine étrangère pour les véhicules de la ville, à l’exception des véhicules de police, ainsi que la mise en place d’un système d’autopartage utilisant des véhicules électriques d’ici fin 2015. La ville d’Indianapolis a investit 35 millions de dollars dans le projet d’autopartage qui devrait aboutir à la création de 100 emplois au niveau local. La flotte sera composée de 500 véhicules, dont 25 seront mis en service dès la fin de l’année. Ces véhicules qui pourront être rechargées dans 10000 stations de rechargements, repartie dans 200 lieux. Les entreprises locales ont déjà fait savoir leur intérêt de participer à l’autopartage. Selon David Rosenbaum, l’adjoint au maire pour le développement, l’économie pourrait s’élever jusqu’à 8000 dollars par véhicules.

Des systèmes similaires existent déjà en France. En effet, Mobility Tech Green conçoit des systèmes d’autopartage à destination des collectivités et des entreprises, leur proposant aussi bien des voitures entièrement pensées pour l’autopartage qu’une technologie à mettre en place sur leur propre parc automobile. Plus d’information sur e-Colibri et Mobilycar.

Articles du même sujet

Comments ( 0 )