webleads-tracker

L’Etat, à l’image de l’Union Européenne, cherche à trouver des solutions de mobilité durable pour ses citoyens. En effet, 2019 est une année clé dans les changements de mobilités. L’Etat français met donc en place des initiatives notamment le projet TIGA, la loi mobilités, etc. Mobility Tech Green veut, elle, s’inscrire dans un processus de partage et d’échanges grâce au Club de la mobilité.

TIGA, un projet d’envergure pour les acteurs rennais

De nombreux acteurs publics ont aujourd’hui pour rôle de répondre à des problématiques de mobilité. En région Bretagne, les différents partenaires publics  sont très actifs à ce sujet et de nombreuses entreprises bretonnes entrent dans la même démarche. Rennes métropole ne manque pas à l’appel et s’est vue retenue par l’Etat dans le cadre du projet « Territoires d’Innovation – Grande Ambition » (TIGA). Un programme qui a pour but, à Rennes, d’apporter un accompagnement financier des projets dans le domaine des mobilités intelligentes.  Rennes métropole est donc amenée à devenir un véritable territoire d’innovation mais aussi d’expérimentation !

Les premiers bus électriques mis en place par la Star sur Rennes montrent la volonté du tout électrique des transports en commun et par conséquent de la baisse du bilan carbone. Il est également essentiel pour la ville de Rennes d’optimiser son réseau routier notamment en favorisant le covoiturage grâce à des voies réservées. Enfin, le trafic doit être fluidifié et facilité. Le numérique possède un rôle essentiel dans ce processus. La Star a par exemple pour projet de développer une application intégrant la carte de transport en commun KorriGo. 

La loi mobilités pour répondre aux besoins quotidiens 

La loi mobilités montre également la volonté de l’Etat de faire évoluer leurs politiques liées aux mobilités, notamment les mobilités quotidiennes des « citoyens ». Elle comprend, entre autres, des solutions pour les territoires isolés qui manquent cruellement d’options, hormis la voiture individuelle.  L’objectif principal est donc de proposer à tous des transports « plus efficaces, plus propres, plus accessibles » explique Elisabeth Borne, la ministre chargée des transports. 

Les axes principaux de cette loi sont :

  • Un permis de conduire plus rapide et moins cher 
  • Un billet unique pour tous les modes de transport (MaaS)
  • 13,4 milliards d’euros investis au cours du quinquennat 
  • 400€/ an pour aller travailler en vélo ou favoriser le covoiturage 
  • Un plan vélo qui vise à tripler sa pratique d’ici 2024

Le Club de la mobilité

Toujours dans cette idée de réfléchir à des problématiques communes, notamment en terme de mobilité, et d’entretenir des relations avec les acteurs locaux, Mobility Tech Green a décidé de créer le Club de la mobilité ! Ce club a comme vocation de créer une véritable cohésion entre les acteurs du territoire.

Il a également pour but de favoriser les échanges d’idées et de procédés afin que chacun des adhérents puissent profiter de l’expérience qu’offre le Club de la mobilité.

L’auteur irlandais George Bernard Shaw décrivait l’échange d’idées comme suit “Si tu as une pomme, que j’ai une pomme, et que l’on échange nos pommes, nous aurons chacun une pomme. Mais si tu as une idée, que j’ai une idée et que l’on échange nos idées, nous aurons chacun deux idées.” 

Cette citation illustre parfaitement ce que sera le club de la mobilité. Un cercle de partage et d’échange !