webleads-tracker

Pendant que les données des transports attisent tous les intérêts et que la mairie de Paris cherche à donner un nouveau souffle à l’autopartage, sur les routes la bataille des véhicules autonomes fait rage et la réduction des émission de C02 est au coeur de la gestion de flotte.


La mairie de Paris reçoit des candidats à l’après Autolib
Source : Journal Auto

L’une des grosses actualités de la mobilité en France de ces dernières semaines sont les divers rebondissements entre la mairie de Paris at Autolib. Alors que le contrat prend fin en 2023, Anne Hidalgo a convié à l’hôtel de ville de Paris ce lundi 11 juin 2018 de nombreux constructeurs et acteurs de la mobilité. Le but ? Discuter de la place de l’autopartage au sein de la capitale et d’éventuels nouveaux partenariats.


En 2021, toutes les données de transport générées en France devront être rendues accessibles
Source : Le Monde

C’est ce qu’a annoncé la ministre des transports, Elisabeth Borne, ce mercredi 13 juin 2018 au salon Transports publics, à Paris Porte de Versailles. Dans le cadre de la rédaction de la Loi d’orientation des mobilités (LOM) qui remplacera la Loi d’Orientation des Transports Intérieurs (LOTI), la question des data de transport apparaît comme fondamentale. Comment en effet faire des données de transport un véritable moteur d’innovations autour de la mobilité ?


Byton’s K-Byte Electric Concept Makes Self-Driving Look Good
Source : Wired

Après une annonce en fanfare d’un SUV bardé d’écrans lors du CES 2018, le constructeur chinois Byton n’a pas fini de faire parler de lui en se positionnant comme un concurrent direct à Tesla. Un partenariat avec la start-up spécialisée dans les véhicules autonomes Aurora et un nouveau modèle dévoilé du CES Shanghai plus tard, Byton n’a jamais semblé être aussi proche de cette ambition.

À la une  L’avènement de l’autopartage dans la mobilité durable

Les voitures de Tesla vont-elles devenir autonomes dès le mois d’août ?
Source : 01net

Et en parlant de Tesla et de ce cher Elon Musk, ce dernier a annoncé dans un tweet la nouvelle version du logiciel déployé dans les véhicules du constructeur. Cette mise à jour a priori conséquente, qui sera effective au mois d’août, corrigera certaines fonctions de la technologie Autopilot et pourrait (enfin) proposer des fonctions de pilotage automatique. Reste à savoir si les nouveautés déployées seront dignes du nom de projet mais également applicables malgré une législation particulièrement difficile à mettre en place.


Et on parlait aussi de Mobility Tech Green !

Transports. Mobility Tech Green en pôle position sur l’autopartage
Source : Ouest France

En dix ans, la start-up basée à Rennes s’est imposée comme l’un des leaders de l’autopartage. Son chiffre d’affaires a progressé de 100 % entre 2016 et 2017. 2018 s’annonce comme une bonne année : de nouveaux clients sont prêts à embarquer avec Mobility Tech Green !

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer